Pourquoi le présentéisme au travail est-il un problème ?

3 mai 2023

Alors que l’absentéisme est un enjeu fort des Ressources Humaines, son exact inverse, le présentéisme, entraîne aussi des conséquences négatives sur la santé et sur l’entreprise. Vouloir être présent et joignable à tout moment s’appuie sur la croyance que montrer son implication au travail passe uniquement par là. Comme nous allons le voir ici, travailler à tout prix peut au contraire détériorer la santé et plus encore. Si bien qu’entre absentéisme et présentéisme, le bon équilibre est à trouver.

présentéisme
Crédits : Stocklib

Qu’est-ce que le présentéisme au travail ?

Définition du présentéisme

Le présentéisme au travail fait référence à la tendance des actifs, salariés comme indépendants, à travailler même s’ils sont malades, épuisés ou affectés par des problèmes personnels. Et cela, dans le but de démontrer leur engagement et leur dévouement envers leur travail et leur entreprise. En cela, le présentéisme est la conséquence directe d’un mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Comme le montrent certains chercheurs en Sciences du Travail, le présentéisme s’inscrit comme une norme sociale. Autrement dit, rien de plus normal que d’être là, d’être pleinement investi (ou pas) dans son travail, malgré tout ce qui peut se passer dans son corps à cause de la maladie ou en raison de problèmes à l’extérieur du travail.

Le contexte du présentéisme en France

Selon une étude de Malakoff Humanis en 2019, 28 % des arrêts maladie ne sont pas pris et 39 % des salariés se rendent au travail même s’ils sont malades. Certes, la crise du Covid a mis un frein à ses pratiques personnelles qui ont, forcément, des effets néfastes sur le travail mais aussi sur l’équipe.

Pour autant, le réflexe de se présenter malgré un contexte négatif, quel qu’il soit, revient incessamment.  Et avec lui se pose une autre question liée au présentéisme : comment l’empêcher quand le télétravail est devenu une nouvelle norme ? Ainsi, beaucoup d’actifs en col blanc continuent de travailler chez eux malgré leur arrêt maladie.

Il ne faudrait pas non plus oublier une caractéristique démographique pointée par une étude de la DARES en 2016 : ce sont avant tout les femmes qui ont une fréquence de présentéisme élevée (46, 2 %) par rapport aux hommes (36,4 %).  

Quelles sont les vraies raisons du présentéisme ?

Si le rapport au travail a changé et que les salariés ont aujourd’hui inversé le rapport de force avec les entreprises, certains éléments montrent que le travail est de plus en plus présent dans la vie. Les flux incessants de mails, de messages et de notifications sont autant de cordons qui relient à la vie professionnelle.

La crainte de manquer une information est par conséquent une des raisons du présentéisme. Et d’autres s’y rajoutent. Ainsi, toujours selon Malakoff Humanis :

  • 22 % des salariés disent qu’ils ne peuvent pas déléguer leurs tâches
  • 21 % craignent d’être surchargés à leur retour : par les dossiers, les mails

Quelles sont les conséquences du présentéisme ?

Sur la santé

Tout d’abord, et comme on pourrait s’y attendre, le présentéisme entraîne des conséquences négatives sur la santé des actifs :

  • En travaillant alors qu’ils sont malades ou épuisés, les salariés aggravent leur état de santé et prolongent leur période de convalescence. L’étude de la DARES a par ailleurs souligné un comble : ce sont les personnes les plus malades qui font preuve de plus de présentéisme, sans doute de peur de se voir reprocher leur état de santé.
  • Le présentéisme augmente aussi les risques d’accidents du travail. Et pour cause, une personne en mauvaise santé ou soucieuse peut perdre ses réflexes.
  • Le présentéisme est aussi un vecteur de propagation des maladies contagieuses qui génèrent … de l’absentéisme
  • Il est aussi une des causes des troubles musculosquelettiques. Car qui dit présence au travail à outrance, dit aussi sédentarité, gestes répétitifs, mauvaise posture, etc.
  • Lorsque les salariés se sentent obligés de travailler malgré leur baisse de forme, leur niveau de stress augmente, et avec lui les risques de dépression et de burn-out.

Sur la productivité

Travailler en étant malade ou préoccupés par de graves problèmes personnels est rarement un bon contexte pour s’acquitter efficacement de sa mission. Les salariés sont alors moins rapides et leur productivité s’en ressent. Difficile en effet de se concentrer et d’accomplir leurs tâches efficacement. En bout de chaîne, c’est toute la qualité du travail d’une équipe qui peut s’en trouver amoindrie.

In fine, cela coûte à l’entreprise

Le présentéisme coûte aussi cher à l’entreprise. Lorsque des collaborateurs travaillent malgré leur maladie, ils s’épuisent encore plus vite et cela peut conduire à des problématiques de santé encore plus graves.

Autrement dit, au bout du présentéisme, il peut y avoir une hausse de l’absentéisme, avec des congés maladie prolongés. Sans compter que le présentéisme génère un impact sur la rentabilité de l’entreprise en raison de la baisse de la productivité et de la qualité du travail.

Comment éviter le présentéisme pour protéger sa santé ?

C’est avant tout aux employeurs de protéger la santé et la sécurité de leurs salariés. Depuis la nouvelle loi santé au travail, leurs obligations de prévention sont d’ailleurs renforcées. Pour autant, chaque actif doit aussi veiller à prendre soin de sa santé et de ne pas la mettre en péril pour des raisons professionnelles.

Il faut donc en premier lieu évoquer le sujet avec son supérieur hiérarchique et si besoin en référer à la médecine du travail. D’autres conseils sont aussi importants :

  1. Soyez vigilant : écoutez votre corps et prenez note des signes avant-coureurs de maladie ou de surmenage. Certains maux de dos, de problèmes de peau, des difficultés à s’endormir peuvent être des signaux plus ou forts qui montrent que vous êtes trop investi dans votre travail.
  2. Utilisez vos congés et vos arrêts maladie : ne faites pas plus d’heures que votre contrat l’exige. De même, si vous avez des congés payés à prendre ou si un arrêt maladie vous est donné par votre médecin, utilisez-les pour prendre soin de vous-même et ne pas risquer d’aggraver votre état de santé.
  3. Établissez des limites : apprenez à dire non et, même si vous pensez que c’est impossible, à déléguer certaines tâches si vous êtes déjà débordé. N’essayez pas de tout faire vous-même et ne laissez pas votre travail empiéter sur votre temps de repos. Là encore, en parler avec son manager est le meilleur moyen de trouver une solution.
  4. Parlez à votre employeur : si vous avez des préoccupations concernant votre santé ou une problématique de famille qui vous demande du temps, parlez-en à votre employeur. Demandez des adaptations d’horaires si nécessaire pour mieux concilier votre situation personnelle et votre travail.

Le présentéisme est un mal très français, même si de nombreux autres pays le partagent. À première vue, ce terme peut faire sourire, mais les risques qu’il fait courir sont importants pour la santé et le bien-être. Il peut même entraîner une problématique plus large au sein de l’entreprise, avec des salariés qui s’épuisent et une productivité en baisse. Si bien qu’agir contre le présentéisme est aussi important que sur l’absentéisme. L’un et l’autre sont même parfois liés.

À lire ensuite :

Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors 1

Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors

Les problèmes de mémoire ne sont pas une fatalité, même avec l'avancée en âge. Il existe des moyens de prévenir et de réduire les troubles de la mémoire, en adoptant une bonne hygiène de vie, en stimulant son cerveau et en surveillant sa santé. Il est également important de savoir distinguer les pertes de mémoire bénignes des signes d'une maladie neurodégénérative, qui nécessitent une prise en charge médicale.
Conseils et prévention santé
"La santé orale est intimement liée à la santé générale" 2

"La santé orale est intimement liée à la santé générale"

L’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire est née de la volonté de la profession et de ses instances de rassembler tous les chirurgiens-dentistes engagés en faveur de la prévention orale. Depuis plus de 57 ans, notre engagement en faveur de la promotion de la santé bucco-dentaire et de la prévention a naturellement donné à notre union une place singulière et pionnière.
Conseils et prévention santé
Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences 3

Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences

Que l’on soit un jeune conducteur ou ayant un permis datant de quelques décennies, le Code de la route peut sembler être une chose entendue. Mais les sujets les plus simples ont parfois besoin d’une piqûre de rappel. C’est notamment le cas des arrêts et stationnements. Ainsi, comment vous arrêter et vous stationner dans les règles de l'art, sans gêner la circulation ni risquer une contravention ? Découvrez ici les différents types de panneaux indicateurs, les règles à connaître selon les situations et les conséquences en cas d'infraction.
Conseils et prévention routière
Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ? 4

Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ?

Ces dernières années, les multiples crises qui se sont succédé depuis celle du Covid 19 ont laissé de nombreuses traces psychologiques parmi la population. Pourtant, la santé mentale reste taboue, voire stigmatisée. Ainsi, selon une étude Ipsos dévoilée en 2024, 78% des Français considèrent qu’elle est aussi importante que la santé physique, mais seulement 34% estiment que les deux sont traitées de la même manière par le système de santé. Regardons ici quels sont les troubles psychiques les plus fréquents chez les actifs, quelles en sont les causes et les conséquences sur la vie quotidienne, et comment se faire aider.
Conseils et prévention santé
Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention 5

Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention

Vous avez remarqué que votre enfant a du mal à se concentrer, à rester en place, à suivre les consignes à l’école ou chez vous ? Il est peut-être atteint du trouble du déficit de l'attention (TDA), avec ou sans hyperactivité (TDAH)*. Mais nous disons bien « peut-être », car seuls des examens peuvent le déterminer. Abondamment commenté sur les réseaux sociaux, ce trouble touche environ 5% des enfants et peut avoir des répercussions importantes sur le développement, la scolarité et la vie sociale de votre enfant. Mais il existe des solutions pour l'aider à mieux vivre avec son trouble et à réussir à l’école malgré cela. Voici un guide pour poser les bases et avancer avec votre enfant dans cette voie s’il est concerné !
Conseils et prévention santé
Les dépistages conseillés après 50 ans 6

Les dépistages conseillés après 50 ans

Même si la maladie peut toucher à tout âge, la cinquantaine est une période charnière pour prendre particulièrement soin de soi. C’est en effet à cet âge que le risque augmente, notamment s’agissant du cancer et des maladies cardiovasculaires. Parmi les actions de prévention, les dépistages sont essentiels pour détecter à temps des maladies aux conséquences parfois fatales.  Les chiffres le montrent : profiter des dépistages réguliers, de manière organisée et gratuite, diminue drastiquement les risques de mortalité.
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter