Les nouvelles technologies au service des séniors

3 janvier 2023

Plus l’espérance de vie augmente, plus les séniors deviennent des usagers des nouvelles technologies. De l’aide à l’autonomie, aux outils qui permettent de communiquer avec leurs proches, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour les divertir, les informer, les aider à bouger ou tout simplement les relier au monde. Petit tour d’horizon des technologies déjà disponibles et de celles qui arriveront ces prochaines années !

nouvelles technologies seniors
Crédits : Stocklib

Pourquoi initier les séniors à la tech ?

À mesure que les technologies évoluent, les séniors peuvent se sentir exclus. Pourtant, nombreux sont celles et ceux à s’intéresser aux innovations et à vouloir comprendre pourquoi leurs petits enfants passent des heures sur les réseaux sociaux ! Mais bien d’autres raisons concourent à les rendre réceptifs à différents outils.

Pourtant, il est difficile de quantifier le nombre de personnes de plus de 60 ans qui utilisent Internet ou des solutions matériels pour améliorer leur qualité de vie. Mais, selon une étude CSA Research pour l’association les Petits Frères des Pauvres publiée en 2019, 27 % des plus de 60 ans n’utilisent jamais Internet, soit 4 millions de personnes. Une exclusion numérique de fait qui est aussi un miroir de l’isolement social.  

Or, les technologies permettent aux séniors de maintenir ou de renforcer leur lien social, soit de rester en contact avec leur famille et leurs proches d’une manière générale. Et ce n’est pas leur seul avantage :

  • Les nouvelles technologies améliorent la qualité de vie : en offrant de nouvelles possibilités de loisirs et de divertissement (visionner des films, profiter du replay, écouter de la musique ou jouer à des jeux en ligne), mais aussi en donnant accès à des informations et des services utiles, comme les horaires des transports en commun ou les services de santé.
  • Elles favorisent l’autonomie : les innovations ont aussi pour bénéfice de stimuler le système cognitif, que ce soit par les jeux ou par le contact avec leur famille. Lorsque ces technologies s’avèrent plus matérielles que virtuelles, comme les assistants robotisés, l’autonomie est encore plus protégée.
  • Pour les séniors qui sont en pleine forme, les nouvelles technologies accompagnent la vie : avec une montre connectée qui calcule les performances sportives, ou ne serait-ce que le nombre de pas, les séniors peuvent augmenter leurs capacités physiques et ainsi protéger leur force physique !
  • Elles assurent un suivi de la santé : grâce aux nouvelles technologies, la santé des personnes âgées est mieux suivie. Elles peuvent aussi alerter en cas de problème et avant qu’un malaise ne se produise par exemple.

Des nouvelles technologies qui évoluent pour les séniors

La plupart des gens qui ont encore leurs parents ou leurs grands-parents connaissent certains outils déjà très anciens pour aider les séniors en cas de problème. Mais même les technologies les plus éprouvées offrent de nouvelles perspectives. Car plutôt que de secourir après, aujourd’hui, elles anticipent et secourent en cas d’alerte.

La téléassistance augmentée

La téléassistance est un service très largement utilisé en France (environ 700 000 personnes âgées et personnes vulnérables) qui permet de vivre de manière autonome à son domicile en bénéficiant d’une assistance à distance et immédiate en cas de besoin. Pour cela, un macaron porté au cou en permanence dispose d’un bouton à actionner facilement. Depuis sa création et son développement dès les années 1990, ce dispositif peut être utilisé dans différents cas, par exemple :

  • En cas de chute ou de malaise, la personne appelle les secours en appuyant le bouton dédié, relié à un centre d’écoute.
  • Il est aussi possible d’utiliser un dispositif via ordinateur ou smartphone – pour les personnes équipées -afin de contacter un médecin ou un autre professionnel de santé par téléphone ou par vidéoconférence, grâce à la téléconsultation.
  • En plus de ces fonctionnalités d’urgence et de soin, la téléassistance est aussi utile pour contacter le service d’aide à la personne pour la gestion de la vie quotidienne, comme l’organisation des courses ou la prise de médicaments.

Mais aujourd’hui, la téléassistance avec un appareil portatif évolue et offre aux séniors une aide quasi prédictive. Car si les chutes et autres accidents créent une alerte, des appareils permettent désormais d’anticiper les problèmes de santé en prenant en compte le rythme cardiaque, la tension artérielle, la température, etc. De cette façon, l’objet connecté transmet une alerte aux professionnels de santé qui peuvent prendre une mesure immédiate en cas de danger ou bien prévoir des examens poussés.

Dans le même temps, par de nouveaux designs qui se rapprochent des objets technologiques classiques, ce mode devient plus simple à intégrer dans la vie quotidienne, tout en ayant moins l’air « d’un appareil d’assistance ». N’oublions pas que dans certains cas, les personnes âgées peuvent être rétives à toute forme de béquille, qu’elle soit réelle ou virtuelle.

De la même façon, les séniors d’aujourd’hui ne sont pas ceux de demain qui, pour les plus jeunes d’entre eux et pas seulement, attendront aussi le design dans leurs technologies dédiées. Pour cela, les objets ont par exemple la forme et l’usage des montres connectées habituelles, apportant un côté ludique très apprécié. Tout cela, en étant accompagnés d’une réelle téléassistance.

Les accessoires quotidiens améliorés

Aujourd’hui, les accessoires quotidiens comme les brosses à dents, mais aussi les verres pour contrôler l’hydratation, s’accompagnent de technologies et s’adaptent aux besoins des séniors.

Les objets connectés peuvent également faciliter la vie domestique des personnes âgées, par exemple afin de contrôler à distance l’éclairage, le chauffage ou les appareils électroménagers. Cela peut être particulièrement utile pour les personnes qui rencontrent des difficultés pour se déplacer. Cela permet aussi d’éviter certains accidents domestiques.

L’autre avantage des objets connectés, dédiés spécifiquement aux séniors ou non, réside dans la possibilité apportée aux aidants de suivre le bien-être de la personne âgée à distance. Sans pour autant les espionner ou les rendre plus dépendants qu’ils ne le sont, il peut tout simplement s’agir de recevoir des alertes en cas de problème.

Des robots pour le futur

Si le secteur de l’aide à la personne a besoin de recruter, les candidats se font peu nombreux face aux difficultés du métier. Sans pour autant les remplacer à 100 %, la technologie apportée par les robots peut répondre au besoin de main-d’œuvre et apporter autant une aide aux personnes âgées qu’au personnel qui les accompagne.

Au Japon, qui connaît un fort vieillissement de sa population, la pénurie de personnel en maison de retraite a entraîné le besoin de faire appel à des robots. Dans ce pays où les nouvelles technologies sont partout, cela n’a rien d’étonnant bien sûr, mais cela inspire déjà des EHPAD et autres lieux de résidence pour séniors en France.

Ces robots sont capables de les aider à se lever, de leur servir leurs repas, à boire ou même de danser avec elles ! C’est dire si les possibilités sont nombreuses pour pallier le manque de candidats à l’aide à la personne, mais aussi pour aider les maisons de retraite à apporter plus de services et à surveiller le bien-être de leurs pensionnaires.

Les jeunes séniors et les personnes âgées peuvent bénéficier de solutions adaptées, à conditions qu’elles soient ludiques et apportent une vraie aide. C’est aujourd’hui au tour des entreprises de leur proposer des innovations technologiques encore plus poussées, surtout sur un marché de la « Silver economie » qui va croître.

À lire ensuite :

Les femmes enceintes et la conduite : comment conduire sans prendre de risques ? 1

Les femmes enceintes et la conduite : comment conduire sans prendre de risques ?

toutes leurs facultés physiques et psychologiques avant de prendre le volant. Les femmes enceintes sont en effet confrontées à des défis lorsqu'il s'agit de conduire en toute sécurité, pour elles-mêmes et pour leur bébé. Voici comment évaluer si vous-même ou votre compagne êtes apte à conduire et si oui, jusqu’à quel moment.
Conseils et prévention santé
Les affections neurologiques chez les séniors : comment les détecter et les limiter ? 2

Les affections neurologiques chez les séniors : comment les détecter et les limiter ?

conséquences graves sur leur qualité de vie et celles de leurs proches. Même si le vieillissement des cellules est l’une des principales causes, vous pouvez agir sur d’autres raisons pour les prévenir ou limiter sur leur gravité. De même, les détecter rapidement permet de mieux les traiter et d’atténuer leurs effets sur le quotidien.
Conseils et prévention santé
Comment prévenir l’obésité chez les enfants ? 3

Comment prévenir l’obésité chez les enfants ?

Enjeu de santé publique, l’obésité chez les enfants représente un risque pour leur santé future. En raison du manque d’activité physique, d’une alimentation mal adaptée ou d’une santé mentale fragile, le risque de grossir est élevé. En tant que parents, grands-parents ou accompagnateurs de jeunes enfants en surpoids, vous pouvez agir pour que la courbe diminue et qu’ils se sentent bien avant tout. Découvrez ici comment détecter un surpoids infantile et agir pour un rapport sain avec la nourriture.
Conseils et prévention santé
Prévention : le syndrome du bébé secoué 4

Prévention : le syndrome du bébé secoué

des affaires judiciaires qui mettent ce sujet à la une. Terrible épreuve, aux conséquences tout aussi dramatiques pour l’enfant, la famille et la ou le responsable, ce sujet mérite d’être expliqué en détail pour éviter que d’autres drames n’arrivent.
Conseils et prévention santé
Comment prévenir et combattre les troubles musculosquelettiques ? 5

Comment prévenir et combattre les troubles musculosquelettiques ?

es troubles musculosquelettiques, ou TMS, sont les maladies professionnelles les plus courantes. Et pour cause, des métiers « de bureau » aux professions manuelles qui réalisent des tâches pénibles, tous les actifs peuvent être concernés. Mais que sont-ils exactement et comment les prévenir au mieux ?
Conseils et prévention santé
L'importance de créer du lien social et de rompre l'isolement des seniors 6

L'importance de créer du lien social et de rompre l'isolement des seniors

Depuis la canicule de 2003, la question de l’isolement des personnes âgées est plus présente dans l’actualité. Cependant, malgré les efforts qui ont été faits pour ne pas laisser un senior sans ou avec pas de contacts au quotidien, de nombreuses disparités existent. Il est néanmoins possible d’aider une personne âgée à rompre son isolement ou à l’éviter en amont. Cela est d’autant plus important qu’en France, d’ici 2070, 13.7 millions de personnes auront plus de 75 ans.
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Contactez un conseiller dédié
    Retrouvez-nous dans nos agences

    Boulogne-Billancourt 92100
    9, rue de Clamart
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30
    sans interruption

    Le Mans 72100
    314, boulevard Demorieux
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 11h50 et de 13h à 16h15

    Agences dédiées aux salariés Renault

    Guyancourt – 78280
    La Ruche – Connecteur 6 A
    Ouvert de 8h à 16h15
    sans interruption

    Le Plessis-Robinson – 92350
    Bâtiment Novadis – Module 4
    Connecteur Blanc
    Ouvert de 8h à 12h et de 13h à 16h15 du lundi au jeudi