L’importance de créer du lien social et de rompre l’isolement des seniors

5 décembre 2022

Depuis la canicule de 2003, la question de l’isolement des personnes âgées est plus présente dans l’actualité. Cependant, malgré les efforts qui ont été faits pour favoriser du lien social, de nombreuses disparités existent. Il est néanmoins possible d’aider une personne âgée à rompre son isolement ou à l’éviter en amont. Cela est d’autant plus important qu’en France, d’ici 2070, 13.7 millions de personnes auront plus de 75 ans.

lien social seniors
Source : Stocklib

Pourquoi s’isole-t-on plus lorsque l’on devient senior ?

Différents facteurs concourent à isoler les seniors. Le premier étant l’allongement de la durée de la vie qui, mécaniquement, augmente le risque. Mais d’autres, plus palpables, jouent un rôle direct sur la solitude.

Les événements de la vie

Prendre de l’âge n’est pas toujours synonyme de bien-être avec sa famille ou avec ses amis. Selon les événements de la vie, une personne âgée peut être très entourée, parce qu’elle a plusieurs enfants et autant de petits-enfants et de nombreuses activités. À l’inverse, d’autres seniors n’ont pas eu la chance d’être bien entourés précédemment, soit parce qu’ils étaient déjà solitaires ou bien en cas de difficultés familiales ou sociales qui ont rompu les liens.

Lors du passage à la retraite

Cependant, la notion d’isolement ou de sentiment d’être isolé, peut survenir assez rapidement, par exemple au passage à la retraite. Bien souvent, les actifs qui se retrouvent du jour au lendemain à ne plus devoir se lever à l’heure fixe, se sentent inutiles ou bien perdent le contact avec ce qui avait fait leur quotidien pendant des dizaines d’années. Cela peut par exemple provenir d’une rupture involontaire avec ses collègues de travail qui n’ont plus les mêmes enjeux au quotidien.

La perte des êtres chers

Une autre raison contribue à diminuer le lien social lorsque l’on vieillit : les amis et la famille de la même génération ne sont pas éternels. Beaucoup de femmes, mais aussi d’hommes, se retrouvent ainsi veufs sans avoir pu profiter de longues années de retraite en couple. Selon l’association Astrée qui lutte contre la solitude à tout âge, 58 % des personnes âgées se retrouvent isolées du fait du décès d’un proche.

Et peu à peu, certaines personnes perdent le lien social qu’elles avaient avec l’extérieur. Comme le montre avec malice un film américain de 2015 « Le Nouveau Stagiaire », avec Robert De Niro en tête d’affiche – dont le personnage souhaite retrouver une activité pour reprendre une vie sociale et rompre la solitude – : « Après un certain âge, les journées consistent bien souvent à aller aux enterrements ».

La diminution des moyens financiers

Enfin, un autre critère favorise l’isolement chez certaines personnes âgées : les moyens financiers. Avec parfois une petite retraite, ou tout simplement une baisse de ses revenus à l’arrêt de son activité professionnelle, il est difficile de s’impliquer dans une vie sociale qui demande de dépenser de l’argent. Avec les phénomènes d’inflation et de crises successives, ce facteur représente un fort risque d’isolement.

L’isolement géographique

Toujours selon l’association Astrée, l’isolement géographique présente un risque d’isolement de 26 %. Après le déménagement des enfants pour raison professionnelle par exemple, les habitudes changent et la solitude peut survenir.

Des chiffres rassurants, mais des disparités

Pour autant, le tableau est loin d’être aussi noir dans la globalité. Il existe heureusement une majorité de seniors qui, par chance et motivation, multiplient les activités, le sport, les repas au restaurant et s’investissent dans le monde associatif. Ce sont autant de moyens de créer du lien social, rencontrer du monde, de se stimuler et ainsi de se sentir mieux et moins seul au quotidien.

Ainsi, selon un dossier du ministère de la Santé et des Solidarités en juillet 2022, 71 % des personnes de 60 ans et plus ont des contacts réguliers avec leur famille (plusieurs fois par mois) et 73 % avec leurs amis. Mais, dans ce dernier cas, plus on vieillit, plus les contacts avec les amis diminuent (60 % pour les plus de 80 ans).

Quel est l’impact du lien social sur la santé ?

Avant tout, il est important de contextualiser : avoir des amis et une famille lorsque l’on vieillit n’empêche pas directement de développer un cancer ou toute autre maladie. Néanmoins, et les études le prouvent depuis longtemps, la vie sociale concourt à se sentir mieux et à pratiquer des activités, qui elles, ont un effet direct sur la santé.

Rompre la solitude par le lien social peut ainsi favoriser la pratique d’une activité physique qui elle-même diminue le stress et la pression artérielle. Il en est de même pour les sorties qui remontent le moral : le restaurant, les spectacles, les voyages, les randonnées, etc. Tout cela favorise ensuite le maintien d’une bonne santé et, plus encore, l’autonomie.

Plus largement, rester seul et ruminer sont au contraire des facteurs de stress et parfois même de douleurs psychosomatiques. Même si différents éléments entraînent une baisse de moral (le contexte personnel, économique, des troubles anxieux plus anciens…), l’augmentation des problèmes de santé peut être liée à un isolement trop important.

Quels sont les risques de l’isolement des personnes âgées ?

En plus des risques sur la santé, la solitude des seniors peut entraîner :

Il faut par ailleurs noter que ces risques, entrainés par l’isolement, concernent les femmes en priorité lorsqu’elles ne voient pas suffisamment leurs amis. Curieusement, selon l’étude du ministère de la Santé et des Solidarités, celles-ci sont surreprésentées parmi les personnes qui voient souvent leur famille, mais qui, dans le même temps, ne voient jamais leurs amis.

De la même façon, manquer d’une vie amicale a un effet négatif sur l’autonomie, alors que ne pas voir sa famille exerce une faible influence sur celle-ci. Voilà qui a de quoi bousculer nos idées reçues, et remet le cercle amical en première ligne ! Cela s’explique par l’effort que demande l’entretien des relations amicales, qui supposent de sortir de chez soi notamment et de participer à des activités, alors que la famille a plus tendance à rencontrer la personne âgée à domicile.

Comment favoriser et reconstruire un lien social ?

Comme nous l’avons vu, l’isolement est lié à différents facteurs personnels et conjoncturels. Néanmoins, pour les proches comme pour soi-même, il est important de s’investir socialement et créer du lien social en fonction de ses moyens :

  • Participer aux animations de sa ville ou de son village
  • Donner du temps aux autres, par exemple aux associations
  • Apporter un coup de main aux voisins
  • Si possible faire ses courses à pied chaque jour, pour conserver son autonomie
  • Apprendre l’informatique, là encore les associations et les municipalités proposent des cours, parfois gratuits, pour les seniors
  • Participer aux animations de fin d’année : les centres d’action sociale dans certaines communes organisent par exemple un repas offert aux plus de 70 ans avec un petit spectacle pour Noël. C’est l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes, de conserver ou de renforcer le lien avec des connaissances

Lorsque l’on est plus âgé et que l’isolement est difficile à supporter, c’est avant tout aux autres de venir à soi. Lutter contre l’isolement des personnes âgées est donc un enjeu pour chacun d’entre nous.

À lire ensuite :

Les femmes enceintes et la conduite : comment conduire sans prendre de risques ? 1

Les femmes enceintes et la conduite : comment conduire sans prendre de risques ?

toutes leurs facultés physiques et psychologiques avant de prendre le volant. Les femmes enceintes sont en effet confrontées à des défis lorsqu'il s'agit de conduire en toute sécurité, pour elles-mêmes et pour leur bébé. Voici comment évaluer si vous-même ou votre compagne êtes apte à conduire et si oui, jusqu’à quel moment.
Conseils et prévention santé
Les affections neurologiques chez les séniors : comment les détecter et les limiter ? 2

Les affections neurologiques chez les séniors : comment les détecter et les limiter ?

conséquences graves sur leur qualité de vie et celles de leurs proches. Même si le vieillissement des cellules est l’une des principales causes, vous pouvez agir sur d’autres raisons pour les prévenir ou limiter sur leur gravité. De même, les détecter rapidement permet de mieux les traiter et d’atténuer leurs effets sur le quotidien.
Conseils et prévention santé
Comment prévenir l’obésité chez les enfants ? 3

Comment prévenir l’obésité chez les enfants ?

Enjeu de santé publique, l’obésité chez les enfants représente un risque pour leur santé future. En raison du manque d’activité physique, d’une alimentation mal adaptée ou d’une santé mentale fragile, le risque de grossir est élevé. En tant que parents, grands-parents ou accompagnateurs de jeunes enfants en surpoids, vous pouvez agir pour que la courbe diminue et qu’ils se sentent bien avant tout. Découvrez ici comment détecter un surpoids infantile et agir pour un rapport sain avec la nourriture.
Conseils et prévention santé
Les nouvelles technologies au service des séniors 4

Les nouvelles technologies au service des séniors

Plus l’espérance de vie augmente, plus les séniors deviennent des usagers des nouvelles technologies. De l’aide à l’autonomie, aux outils qui permettent de communiquer avec leurs proches, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour les divertir, les informer, les aider à bouger ou tout simplement les relier au monde. Petit tour d’horizon des technologies déjà disponibles et de celles qui arriveront ces prochaines années !
Conseils et prévention santé
Prévention : le syndrome du bébé secoué 5

Prévention : le syndrome du bébé secoué

des affaires judiciaires qui mettent ce sujet à la une. Terrible épreuve, aux conséquences tout aussi dramatiques pour l’enfant, la famille et la ou le responsable, ce sujet mérite d’être expliqué en détail pour éviter que d’autres drames n’arrivent.
Conseils et prévention santé
Comment prévenir et combattre les troubles musculosquelettiques ? 6

Comment prévenir et combattre les troubles musculosquelettiques ?

es troubles musculosquelettiques, ou TMS, sont les maladies professionnelles les plus courantes. Et pour cause, des métiers « de bureau » aux professions manuelles qui réalisent des tâches pénibles, tous les actifs peuvent être concernés. Mais que sont-ils exactement et comment les prévenir au mieux ?
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Contactez un conseiller dédié
    Retrouvez-nous dans nos agences

    Boulogne-Billancourt 92100
    9, rue de Clamart
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30
    sans interruption

    Le Mans 72100
    314, boulevard Demorieux
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 11h50 et de 13h à 16h15

    Agences dédiées aux salariés Renault

    Guyancourt – 78280
    La Ruche – Connecteur 6 A
    Ouvert de 8h à 16h15
    sans interruption

    Le Plessis-Robinson – 92350
    Bâtiment Novadis – Module 4
    Connecteur Blanc
    Ouvert de 8h à 12h et de 13h à 16h15 du lundi au jeudi