L’importance de créer du lien social et de rompre l’isolement des seniors

5 décembre 2022

Depuis la canicule de 2003, la question de l’isolement des personnes âgées est plus présente dans l’actualité. Cependant, malgré les efforts qui ont été faits pour favoriser du lien social, de nombreuses disparités existent. Il est néanmoins possible d’aider une personne âgée à rompre son isolement ou à l’éviter en amont. Cela est d’autant plus important qu’en France, d’ici 2070, 13.7 millions de personnes auront plus de 75 ans.

lien social seniors
Source : Stocklib

Pourquoi s’isole-t-on plus lorsque l’on devient senior ?

Différents facteurs concourent à isoler les seniors. Le premier étant l’allongement de la durée de la vie qui, mécaniquement, augmente le risque. Mais d’autres, plus palpables, jouent un rôle direct sur la solitude.

Les événements de la vie

Prendre de l’âge n’est pas toujours synonyme de bien-être avec sa famille ou avec ses amis. Selon les événements de la vie, une personne âgée peut être très entourée, parce qu’elle a plusieurs enfants et autant de petits-enfants et de nombreuses activités. À l’inverse, d’autres seniors n’ont pas eu la chance d’être bien entourés précédemment, soit parce qu’ils étaient déjà solitaires ou bien en cas de difficultés familiales ou sociales qui ont rompu les liens.

Lors du passage à la retraite

Cependant, la notion d’isolement ou de sentiment d’être isolé, peut survenir assez rapidement, par exemple au passage à la retraite. Bien souvent, les actifs qui se retrouvent du jour au lendemain à ne plus devoir se lever à l’heure fixe, se sentent inutiles ou bien perdent le contact avec ce qui avait fait leur quotidien pendant des dizaines d’années. Cela peut par exemple provenir d’une rupture involontaire avec ses collègues de travail qui n’ont plus les mêmes enjeux au quotidien.

La perte des êtres chers

Une autre raison contribue à diminuer le lien social lorsque l’on vieillit : les amis et la famille de la même génération ne sont pas éternels. Beaucoup de femmes, mais aussi d’hommes, se retrouvent ainsi veufs sans avoir pu profiter de longues années de retraite en couple. Selon l’association Astrée qui lutte contre la solitude à tout âge, 58 % des personnes âgées se retrouvent isolées du fait du décès d’un proche.

Et peu à peu, certaines personnes perdent le lien social qu’elles avaient avec l’extérieur. Comme le montre avec malice un film américain de 2015 « Le Nouveau Stagiaire », avec Robert De Niro en tête d’affiche – dont le personnage souhaite retrouver une activité pour reprendre une vie sociale et rompre la solitude – : « Après un certain âge, les journées consistent bien souvent à aller aux enterrements ».

La diminution des moyens financiers

Enfin, un autre critère favorise l’isolement chez certaines personnes âgées : les moyens financiers. Avec parfois une petite retraite, ou tout simplement une baisse de ses revenus à l’arrêt de son activité professionnelle, il est difficile de s’impliquer dans une vie sociale qui demande de dépenser de l’argent. Avec les phénomènes d’inflation et de crises successives, ce facteur représente un fort risque d’isolement.

L’isolement géographique

Toujours selon l’association Astrée, l’isolement géographique présente un risque d’isolement de 26 %. Après le déménagement des enfants pour raison professionnelle par exemple, les habitudes changent et la solitude peut survenir.

Des chiffres rassurants, mais des disparités

Pour autant, le tableau est loin d’être aussi noir dans la globalité. Il existe heureusement une majorité de seniors qui, par chance et motivation, multiplient les activités, le sport, les repas au restaurant et s’investissent dans le monde associatif. Ce sont autant de moyens de créer du lien social, rencontrer du monde, de se stimuler et ainsi de se sentir mieux et moins seul au quotidien.

Ainsi, selon un dossier du ministère de la Santé et des Solidarités en juillet 2022, 71 % des personnes de 60 ans et plus ont des contacts réguliers avec leur famille (plusieurs fois par mois) et 73 % avec leurs amis. Mais, dans ce dernier cas, plus on vieillit, plus les contacts avec les amis diminuent (60 % pour les plus de 80 ans).

Quel est l’impact du lien social sur la santé ?

Avant tout, il est important de contextualiser : avoir des amis et une famille lorsque l’on vieillit n’empêche pas directement de développer un cancer ou toute autre maladie. Néanmoins, et les études le prouvent depuis longtemps, la vie sociale concourt à se sentir mieux et à pratiquer des activités, qui elles, ont un effet direct sur la santé.

Rompre la solitude par le lien social peut ainsi favoriser la pratique d’une activité physique qui elle-même diminue le stress et la pression artérielle. Il en est de même pour les sorties qui remontent le moral : le restaurant, les spectacles, les voyages, les randonnées, etc. Tout cela favorise ensuite le maintien d’une bonne santé et, plus encore, l’autonomie.

Plus largement, rester seul et ruminer sont au contraire des facteurs de stress et parfois même de douleurs psychosomatiques. Même si différents éléments entraînent une baisse de moral (le contexte personnel, économique, des troubles anxieux plus anciens…), l’augmentation des problèmes de santé peut être liée à un isolement trop important.

Quels sont les risques de l’isolement des personnes âgées ?

En plus des risques sur la santé, la solitude des seniors peut entraîner :

Il faut par ailleurs noter que ces risques, entrainés par l’isolement, concernent les femmes en priorité lorsqu’elles ne voient pas suffisamment leurs amis. Curieusement, selon l’étude du ministère de la Santé et des Solidarités, celles-ci sont surreprésentées parmi les personnes qui voient souvent leur famille, mais qui, dans le même temps, ne voient jamais leurs amis.

De la même façon, manquer d’une vie amicale a un effet négatif sur l’autonomie, alors que ne pas voir sa famille exerce une faible influence sur celle-ci. Voilà qui a de quoi bousculer nos idées reçues, et remet le cercle amical en première ligne ! Cela s’explique par l’effort que demande l’entretien des relations amicales, qui supposent de sortir de chez soi notamment et de participer à des activités, alors que la famille a plus tendance à rencontrer la personne âgée à domicile.

Comment favoriser et reconstruire un lien social ?

Comme nous l’avons vu, l’isolement est lié à différents facteurs personnels et conjoncturels. Néanmoins, pour les proches comme pour soi-même, il est important de s’investir socialement et créer du lien social en fonction de ses moyens :

  • Participer aux animations de sa ville ou de son village
  • Donner du temps aux autres, par exemple aux associations
  • Apporter un coup de main aux voisins
  • Si possible faire ses courses à pied chaque jour, pour conserver son autonomie
  • Apprendre l’informatique, là encore les associations et les municipalités proposent des cours, parfois gratuits, pour les seniors
  • Participer aux animations de fin d’année : les centres d’action sociale dans certaines communes organisent par exemple un repas offert aux plus de 70 ans avec un petit spectacle pour Noël. C’est l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes, de conserver ou de renforcer le lien avec des connaissances

Lorsque l’on est plus âgé et que l’isolement est difficile à supporter, c’est avant tout aux autres de venir à soi. Lutter contre l’isolement des personnes âgées est donc un enjeu pour chacun d’entre nous.

À lire ensuite :

La mobilité des jeunes en France : quels sont les moyens, les aides et les formations disponibles ? 1

La mobilité des jeunes en France : quels sont les moyens, les aides et les formations disponibles ?

Saviez-vous que les jeunes sont les plus touchés par les difficultés de déplacement ? Si celles-ci concernent plus largement certains territoires, les chiffres montrent une réelle perte de chance tant au niveau professionnel que pour les activités autres. Ainsi, selon le Baromètre des mobilités de l’association Wimoov en 2022, 23 % des étudiants ont renoncé à une activité de loisirs parce qu’ils n’avaient pas les moyens pratiques ou financiers de se déplacer. Mais quelle que soit leur situation financière, sociale et géographique, des solutions existent pour les aider.
Conseils et prévention routière
Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors 2

Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors

Les problèmes de mémoire ne sont pas une fatalité, même avec l'avancée en âge. Il existe des moyens de prévenir et de réduire les troubles de la mémoire, en adoptant une bonne hygiène de vie, en stimulant son cerveau et en surveillant sa santé. Il est également important de savoir distinguer les pertes de mémoire bénignes des signes d'une maladie neurodégénérative, qui nécessitent une prise en charge médicale.
Conseils et prévention santé
"La santé orale est intimement liée à la santé générale" 3

"La santé orale est intimement liée à la santé générale"

L’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire est née de la volonté de la profession et de ses instances de rassembler tous les chirurgiens-dentistes engagés en faveur de la prévention orale. Depuis plus de 57 ans, notre engagement en faveur de la promotion de la santé bucco-dentaire et de la prévention a naturellement donné à notre union une place singulière et pionnière.
Conseils et prévention santé
Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences 4

Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences

Que l’on soit un jeune conducteur ou ayant un permis datant de quelques décennies, le Code de la route peut sembler être une chose entendue. Mais les sujets les plus simples ont parfois besoin d’une piqûre de rappel. C’est notamment le cas des arrêts et stationnements. Ainsi, comment vous arrêter et vous stationner dans les règles de l'art, sans gêner la circulation ni risquer une contravention ? Découvrez ici les différents types de panneaux indicateurs, les règles à connaître selon les situations et les conséquences en cas d'infraction.
Conseils et prévention routière
Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ? 5

Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ?

Ces dernières années, les multiples crises qui se sont succédé depuis celle du Covid 19 ont laissé de nombreuses traces psychologiques parmi la population. Pourtant, la santé mentale reste taboue, voire stigmatisée. Ainsi, selon une étude Ipsos dévoilée en 2024, 78% des Français considèrent qu’elle est aussi importante que la santé physique, mais seulement 34% estiment que les deux sont traitées de la même manière par le système de santé. Regardons ici quels sont les troubles psychiques les plus fréquents chez les actifs, quelles en sont les causes et les conséquences sur la vie quotidienne, et comment se faire aider.
Conseils et prévention santé
Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention 6

Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention

Vous avez remarqué que votre enfant a du mal à se concentrer, à rester en place, à suivre les consignes à l’école ou chez vous ? Il est peut-être atteint du trouble du déficit de l'attention (TDA), avec ou sans hyperactivité (TDAH)*. Mais nous disons bien « peut-être », car seuls des examens peuvent le déterminer. Abondamment commenté sur les réseaux sociaux, ce trouble touche environ 5% des enfants et peut avoir des répercussions importantes sur le développement, la scolarité et la vie sociale de votre enfant. Mais il existe des solutions pour l'aider à mieux vivre avec son trouble et à réussir à l’école malgré cela. Voici un guide pour poser les bases et avancer avec votre enfant dans cette voie s’il est concerné !
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter