Les Premiers Secours en milieux aquatiques : comment agir ?

11 juillet 2023

Au bord de la mer, en montagne ou en campagne, les milieux aquatiques – piscines, lacs, rivières ou plages – sont de vraies oasis de fraîcheur et de loisirs pendant les vacances ou les week-ends estivaux. Mais les accidents y sont hélas nombreux : noyades, chutes, ainsi que des risques auxquels on pense moins comme les intoxications. D’où l’importance de connaître les gestes qui sauvent et d’apporter les premiers secours quand des vies sont parfois en jeu.

premiers secours

L’importance des premiers secours au bord de l’eau

En dehors des plages surveillées, et d’une manière générale les lieux aquatiques bien encadrés, de nombreux endroits, comme certains lacs et ruisseaux, ne sont pas supervisés par des nageurs-sauveteurs. Si bien que seules les personnes suffisamment entraînées et formées peuvent porter secours à des enfants ou des adultes qui seraient en danger. Et en avoir la capacité est important : c’est une chance pour les autres et pour soi-même.

Sauver des vies

Les incidents et les accidents en milieux aquatiques mettent rapidement en danger la vie des personnes présentes. Or, la plupart du temps, que ce soit sur une berge ou sur la plage, ce sont des familles, des adolescents et des enfants qui viennent passer du bon temps. De même, beaucoup d’adultes seuls et des personnes âgées sont susceptibles de nager trop loin du rivage et se retrouvent alors en danger de noyade, emportés par les vagues.

Le fait d’apporter les premiers secours, même en tant que particulier et non sauveteur professionnel, est d’une importance vitale pour la personne en détresse. Et le fait de réagir rapidement augmente les chances de sauver une vie. Si vous connaissez les gestes tels que la réanimation cardio-pulmonaire (RCP) vous pouvez jouer un rôle déterminant en attendant l’arrivée des services d’urgence.

Réduire les risques de complications

Les premiers secours prodigués immédiatement après un incident aquatique réduisent de manière considérable les risques de complications médicales. Par exemple, l’immobilisation d’une fracture ou la compression d’une plaie empêchent la blessure de s’aggraver et permettent une guérison plus rapide.

Prévenir la panique

Une personne en détresse dans l’eau peut facilement céder à la panique et être, bien malgré elle, à l’origine de gestes imprudents. Les premiers secours apportent au contraire un soutien psychologique afin qu’elle puisse garder son calme, par des paroles apaisantes notamment, en attendant les secours professionnels.

Les risques en milieux aquatiques

En plus de la noyade, d’autres événements au bord de l’eau peuvent conduire à de graves conséquences si les premiers secours ne sont pas apportés.

Les Premiers Secours en milieux aquatiques : comment agir ? 1

La noyade

Selon le ministère de la Santé et de la Prévention, environ 1000 noyades par an en France conduisent à des décès. Dans de nombreux autres cas, les victimes ont de graves séquelles, notamment cérébrales, par manque d’oxygène dans le cerveau qui impactent leur qualité de vie.

La noyade est, dans tous les cas, le risque le plus grave en milieu aquatique et la première cause de mort par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.

Elle peut survenir en quelques minutes seulement, soit parce que l’on ne sait pas nager, ou par des vagues trop puissantes ou par le fait d’être emporté par le courant. La noyade peut aussi être causée par divers facteurs externes qui altèrent temporairement les fonctions cognitives : une fatigue excessive ou encore une consommation d’alcool ou de drogues.

La déshydratation

Passer de longues périodes dans l’eau sans se rappeler de s’hydrater régulièrement peut entraîner une déshydratation sévère. La déshydratation survient lorsque le corps perd plus de liquides qu’il n’en absorbe. Ajoutée à la chaleur ambiante, ces conditions augmentent considérablement les risques de coup de chaleur, une affection potentiellement dangereuse.

Reconnaître les symptômes de la déshydratation chez la personne touchée permet d’agir rapidement et de prévenir des complications graves. Parmi ceux que l’on peut déceler :

  • Une sensation de faiblesse générale
  • Des étourdissements
  • Des crampes musculaires
  • Une sensation de soif intense
  • Une peau sèche et chaude

La première mesure à prendre consiste à s’éloigner de l’eau et à trouver un endroit ombragé et frais. Il est ensuite important de faire boire la personne si elle est toujours consciente et, dans tous les cas, d’appeler les services de secours professionnels.

Les traumatismes

 

Les chutes, les plongeons imprudents pour amuser ses followers sur les réseaux sociaux ou rire avec ses amis, mais aussi les collisions d’engins nautiques peuvent causer de graves traumatismes. Et à ceux-ci s’ajoutent des mésaventures moins graves, mais douloureuses :

  • Fractures
  • Blessures à la tête
  • Blessures à la colonne vertébrale
  • Morsures
  • Piqûres   

Tous ces incidents nécessitent une intervention rapide pour apporter à la personne blessée les premiers secours, de sorte à minimiser les conséquences sur sa santé.

Les intoxications  

Certains milieux aquatiques peuvent contenir des toxines ou des substances chimiques dangereuses, notamment par la pollution et/ou le rejet accidentel de produits chimiques, qui rendent les lieux interdits à la baignade. Certaines personnes, notamment quand la chaleur devient étouffante, ne trouvent que cette échappatoire pour obtenir un peu de fraîcheur.

Mais une exposition prolongée ou une ingestion accidentelle de ces substances peut être à l’origine de problèmes de santé graves. Les premiers secours consistent alors en l’évacuation de la personne du milieu contaminé et par des gestes de désintoxication d’urgence.

Comment se former aux premiers secours en milieux aquatiques ?

Les Premiers Secours en milieux aquatiques : comment agir ? 2

En tant que particulier, vous pouvez vous former aux gestes de premiers secours d’une manière générale, de sorte à pouvoir apprendre à réaliser un massage cardiaque, poser un garrot notamment.

S’agissant du sauvetage en milieu aquatique en tant que tel, il nécessite de passer un diplôme professionnel appelé le BNSSA, soit le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique. Il s’agit d’un diplôme qui atteste des compétences nécessaires pour assurer la surveillance et le sauvetage en milieu aquatique :

  • Les personnes titulaires de ce brevet sont formées pour intervenir dans les piscines, les plages, les plans d’eau et les bases nautiques.
  • Le BNSSA permet à son titulaire d’assurer la sécurité des baigneurs par la prévention des accidents et une intervention rapide en cas de besoin.
  • Les détenteurs du BNSSA effectuent la surveillance des zones de baignade, prodiguent les premiers secours et réalisent des opérations de sauvetage.

La formation pour obtenir le BNSSA comprend :

  • Des cours théoriques et pratiques sur les techniques de sauvetage
  • La réglementation en matière de sécurité aquatique
  • Les gestes de premiers secours
  • La connaissance des différents milieux aquatiques, etc.

Après avoir réussi l’examen, les candidats obtiennent leur diplôme de BNSSA, qui reste valable pendant 5 ans.

Conclusion

La prise de conscience de l’importance des premiers secours se joue aussi en milieux aquatiques. Les connaître permet de garantir la sécurité des personnes qui vous entourent en vacances ou pendant vos loisirs. En plus de protéger vos proches ou des inconnus, être formé aux premiers secours aquatiques peut faire la différence entre la vie et la mort lors d’un incident. Une formation dédiée vous donnera aussi la possibilité de prendre des mesures préventives et d’intervenir en cas d’urgence. L’apprentissage des premiers secours en milieux aquatiques est donc fortement recommandé pour tous ceux qui pratiquent des activités nautiques. À la plage, au bord de la piscine ou d’un lac, vous saurez faire face !

À lire ensuite :

Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors 3

Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors

Les problèmes de mémoire ne sont pas une fatalité, même avec l'avancée en âge. Il existe des moyens de prévenir et de réduire les troubles de la mémoire, en adoptant une bonne hygiène de vie, en stimulant son cerveau et en surveillant sa santé. Il est également important de savoir distinguer les pertes de mémoire bénignes des signes d'une maladie neurodégénérative, qui nécessitent une prise en charge médicale.
Conseils et prévention santé
"La santé orale est intimement liée à la santé générale" 4

"La santé orale est intimement liée à la santé générale"

L’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire est née de la volonté de la profession et de ses instances de rassembler tous les chirurgiens-dentistes engagés en faveur de la prévention orale. Depuis plus de 57 ans, notre engagement en faveur de la promotion de la santé bucco-dentaire et de la prévention a naturellement donné à notre union une place singulière et pionnière.
Conseils et prévention santé
Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences 5

Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences

Que l’on soit un jeune conducteur ou ayant un permis datant de quelques décennies, le Code de la route peut sembler être une chose entendue. Mais les sujets les plus simples ont parfois besoin d’une piqûre de rappel. C’est notamment le cas des arrêts et stationnements. Ainsi, comment vous arrêter et vous stationner dans les règles de l'art, sans gêner la circulation ni risquer une contravention ? Découvrez ici les différents types de panneaux indicateurs, les règles à connaître selon les situations et les conséquences en cas d'infraction.
Conseils et prévention routière
Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ? 6

Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ?

Ces dernières années, les multiples crises qui se sont succédé depuis celle du Covid 19 ont laissé de nombreuses traces psychologiques parmi la population. Pourtant, la santé mentale reste taboue, voire stigmatisée. Ainsi, selon une étude Ipsos dévoilée en 2024, 78% des Français considèrent qu’elle est aussi importante que la santé physique, mais seulement 34% estiment que les deux sont traitées de la même manière par le système de santé. Regardons ici quels sont les troubles psychiques les plus fréquents chez les actifs, quelles en sont les causes et les conséquences sur la vie quotidienne, et comment se faire aider.
Conseils et prévention santé
Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention 7

Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention

Vous avez remarqué que votre enfant a du mal à se concentrer, à rester en place, à suivre les consignes à l’école ou chez vous ? Il est peut-être atteint du trouble du déficit de l'attention (TDA), avec ou sans hyperactivité (TDAH)*. Mais nous disons bien « peut-être », car seuls des examens peuvent le déterminer. Abondamment commenté sur les réseaux sociaux, ce trouble touche environ 5% des enfants et peut avoir des répercussions importantes sur le développement, la scolarité et la vie sociale de votre enfant. Mais il existe des solutions pour l'aider à mieux vivre avec son trouble et à réussir à l’école malgré cela. Voici un guide pour poser les bases et avancer avec votre enfant dans cette voie s’il est concerné !
Conseils et prévention santé
Les dépistages conseillés après 50 ans 8

Les dépistages conseillés après 50 ans

Même si la maladie peut toucher à tout âge, la cinquantaine est une période charnière pour prendre particulièrement soin de soi. C’est en effet à cet âge que le risque augmente, notamment s’agissant du cancer et des maladies cardiovasculaires. Parmi les actions de prévention, les dépistages sont essentiels pour détecter à temps des maladies aux conséquences parfois fatales.  Les chiffres le montrent : profiter des dépistages réguliers, de manière organisée et gratuite, diminue drastiquement les risques de mortalité.
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter