Le maintien à domicile des séniors : un choix de vie

24 janvier 2024

Vieillir chez soi plutôt qu’en institution : c’est le choix de vie de la plupart des séniors français, qui aspirent à préserver leur indépendance, leur confort et leur lien social. Mais comment faire face aux difficultés que pose parfois le maintien à domicile quand les problèmes de santé commencent à peser ? Quelles sont les solutions pour favoriser le bien-être des séniors et les accompagner dans leur quotidien chez eux ? Découvrez ici les enjeux et les possibilités du maintien à domicile des séniors, ainsi que toutes les solutions qui sont possibles pour vieillir chez soi dans les meilleures conditions. Et comme vous allez le voir, cette éventualité est la plus courante chez les personnes âgées, contrairement aux idées reçues !

maintien domicile senior

Le contexte du maintien à domicile

En France, le vieillissement de la population est un phénomène démographique qui pose de nombreuses questions, notamment sur le plan du maintien à domicile :

  • Trouver des solutions pour permettre aux séniors de rester chez eux le plus longtemps possible
  • Embaucher des personnels pour l’aide à domicile alors que le secteur est déjà en tension
  • Et plus largement, financer cette évolution

Mais qu’en est-il des principaux concernés, les séniors eux-mêmes ?

Selon les dernières données de l’INSEE parues en 2023 : 

  • 7 % des personnes de 60 ans ou plus sont en perte d’autonomie à leur domicile, soit 1,3 million de personnes
  • Mais ils sont plus de 9 % dans 16 départements, particulièrement dans les plus pauvres ou ceux avec moins de places d’hébergement

À mesure que l’âge avance, d’autres données sont importantes. Ainsi, d’après la DREES en 2023 sur les séniors de 75 ans ou plus :

  • Près d’1 sénior sur 10 vit en établissement d’hébergement
  • L’âge moyen des résidents en établissement est de 86 ans
  • Les 3/4 des résidents en établissement sont des femmes
  • 1 sénior sur 4 en établissement n’a aucun enfant, contre 1 sur 10 à domicile

Il en résulte que les personnes en établissement, surtout les plus jeunes, sont plus isolées sur le plan familial que les personnes à domicile. Vieillir chez soi est donc d’abord une chance et, bien souvent, le résultat d’un lien social et d’une vie familiale qui permettent à la personne âgée d’être soutenue. C’est un cercle vertueux : plus un individu a des relations avec sa famille, ses amis, plus il peut se tenir en forme et rester chez lui.

 

Quelles conditions réunir pour vieillir à domicile ?

Le maintien à domicile est d’abord une question de choix. Toute personne saine d’esprit, dont la santé ne nécessite pas une présence constante, peut évidemment choisir de rester chez elle.

Quand des problématiques d’autonomie se posent, comme une certaine difficulté à monter dans une baignoire, ou que gravir les escaliers devient difficile, des solutions sont possibles pour éviter de quitter sa maison et tous ses souvenirs.

Le maintien à domicile des séniors : un choix de vie 1

Adapter le logement

En premier lieu, le maintien à domicile suppose que la maison soit aménagée selon les besoins et des capacités motrices de la personne âgée. Mais, quand ce n’est pas le cas, des travaux sont indispensables, comme installer une douche à l’italienne, des barres d’appui dans les toilettes ou encore un monte-escaliers. Des aides sont pour cela possibles, notamment MaPrimeAdapt’depuis le 1er janvier 2024 (voir le détail de toutes les aides plus bas dans l’article).

Sécuriser le logement

Corollaire de la maison adaptée : sa sécurisation. Il faut ainsi veiller à ce qu’elle soit sûre pour éviter les accidents comme les chutes, les incendies ou les intrusions. Pour cela, des systèmes de téléassistance aujourd’hui très sophistiqués permettent à la personne âgée de contacter un centre d’appel en cas de besoin ou de déclencher automatiquement une alarme en cas de chute.

Veiller à l’environnement

 

En parallèle, pour le bien-être du sénior, il est préférable que la maison soit située dans un quartier où les commerces, les services, les transports et les lieux de vie sociale sont facilement accessibles.

 

Maintenir des liens sociaux

Indispensable au maintien à domicile, le lien social donne à la personne âgée le moyen de garder contact avec sa famille, ses amis, ses voisins, de participer à des activités plaisantes et ainsi d’avoir des projets. Cela maintient à la fois le moral et le physique.  

Quelles sont les aides possibles ? Comment les demander ?

Pour faciliter le maintien à domicile des séniors, il existe des aides financières, techniques et humaines. Les aides financières prennent la forme d’allocations et de subventions.

Solliciter une aide financière avec l’APA

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est destinée aux personnes âgées qui ont besoin d’une aide pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne. Elle peut servir à différentes choses : financer une aide à domicile, mais aussi des aménagements du logement pour l’adapter à la perte d’autonomie, etc.

Comment demander l’APA ?

Pour demander l’APA, il faut s’adresser au conseil départemental de son lieu de résidence, soit par le biais d’un formulaire en ligne, ou bien par dossier papier. Selon les possibilités de la personne âgée, elle peut bien sûr se faire aider.  

MaPrimeAdapt’ : une nouvelle solution pour financer le maintien à domicile

Depuis le 1er janvier 2024, MaPrimeAdapt’ propose une aide financière pour l’adaptation des logements aux personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie. Elle est cumulable avec l’APA.

Cette aide, attribuée sur conditions de ressources, permet de financer divers travaux d’adaptation intérieurs et extérieurs, comme l’installation d’un monte-escalier, l’aménagement de la salle de bain, l’éclairage à détection de mouvement, ou encore la rampe d’accès vers l’entrée du pavillon, etc.

💡A savoir : MaPrimeAdapt’ peut financer jusqu’à 50 % ou 70 % du montant des travaux d’adaptation, dans la limite d’un plafond de 22 000 € hors taxes.

✅ Cette aide unique en remplace trois précédentes :

❌ L’aide « Habiter Facile » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

❌ Les aides de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) pour l’adaptation du logement des personnes âgées

❌ Et un crédit d’impôt pour certains types de travaux

Comment obtenir MaPrimeAdapt’ ?

Pour bénéficier de MaPrimeAdapt’, il faut déposer une demande d’aide sur la plateforme dédiée ou auprès des délégations locales de l’Anah. Un accompagnement personnalisé est proposé pour faciliter les démarches.

Les structures qui aident à monter son dossier

Il existe par ailleurs des structures qui accompagnent les personnes âgées pour trouver les aides adaptées à leur situation :

Que faire quand le maintien à domicile n’est plus possible ?

Le maintien à domicile n’est pas toujours possible ou souhaitable, selon l’état de santé, le degré de dépendance, ou les souhaits des personnes âgées. Il peut arriver que le logement ne soit plus adapté, que les aides ne soient plus suffisantes, ou encore que la personne âgée se sente isolée, angoissée, ou en danger dans son propre logement.

Dans ce cas, il peut être nécessaire d’envisager une autre solution, comme l’emménagement chez un proche ou l’entrée en établissement, notamment en EHPAD ou en maison de retraite. Le choix d’un établissement doit bien sûr se faire en concertation avec la personne âgée si elle a encore la capacité de prendre une décision, sa famille, et les professionnels de santé qui la suivent.  

Conclusion

Pour finir cet article, rappelons qu’après 75 ans, seulement 1 personne sur 10 vit dans un établissement adapté ! C’est dire si le maintien à domicile est non seulement grandement majoritaire, mais aussi de plus en plus envisageable grâce à des solutions matérielles, financières et sociales.

À lire ensuite :

Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention 2

Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention

Vous avez remarqué que votre enfant a du mal à se concentrer, à rester en place, à suivre les consignes à l’école ou chez vous ? Il est peut-être atteint du trouble du déficit de l'attention (TDA), avec ou sans hyperactivité (TDAH)*. Mais nous disons bien « peut-être », car seuls des examens peuvent le déterminer. Abondamment commenté sur les réseaux sociaux, ce trouble touche environ 5% des enfants et peut avoir des répercussions importantes sur le développement, la scolarité et la vie sociale de votre enfant. Mais il existe des solutions pour l'aider à mieux vivre avec son trouble et à réussir à l’école malgré cela. Voici un guide pour poser les bases et avancer avec votre enfant dans cette voie s’il est concerné !
Conseils et prévention santé
Les dépistages conseillés après 50 ans 3

Les dépistages conseillés après 50 ans

Même si la maladie peut toucher à tout âge, la cinquantaine est une période charnière pour prendre particulièrement soin de soi. C’est en effet à cet âge que le risque augmente, notamment s’agissant du cancer et des maladies cardiovasculaires. Parmi les actions de prévention, les dépistages sont essentiels pour détecter à temps des maladies aux conséquences parfois fatales.  Les chiffres le montrent : profiter des dépistages réguliers, de manière organisée et gratuite, diminue drastiquement les risques de mortalité.
Conseils et prévention santé
Les particularités nutritionnelles des adolescents 4

Les particularités nutritionnelles des adolescents

Votre fille ou votre fils est en pleine adolescence et vous vous posez des questions sur son alimentation ? Sachez en premier lieu que vous avez raison de vous y intéresser : les choix nutritionnels à cet âge sont déterminants pour la santé et le bien-être des adolescents. En plus d’être liée à la croissance physique, la nutrition est un enjeu pour leur développement cognitif, émotionnel et social. Mais les parents le savent tous : il est difficile de leur imposer une alimentation, surtout à l’âge où le besoin de liberté se fait sentir. Regardons précisément quels sont leurs besoins et comment les encourager, sans les forcer, à manger plus sainement.
Conseils et prévention santé
7 idées ludiques pour sensibiliser les petits à l’hygiène et aux maladies 5

7 idées ludiques pour sensibiliser les petits à l’hygiène et aux maladies

L'hygiène et la prévention des maladies sont des sujets importants à aborder avec les enfants dès le plus jeune âge. Car les bambins sont exposés à de nombreux germes germes et virus, que ce soit à l'école, à la crèche, au parc ou à la maison.
Conseils et prévention santé

Les solutions de formation et reconversion professionnelle dédiées aux seniors

Après 55 ans, des questions peuvent se poser quant à son avenir professionnel. Il n’y a pourtant pas d’âge pour se former ou se reconvertir et ainsi donner un nouveau souffle à votre carrière. Voici des solutions pour entamer une nouvelle étape et, peut-être, encore de longues années au profit d’un métier épanouissant. Seniors : quel(...)

Appel à candidature aux postes d’administrateur pour Mobilité Mutuelle

L’Assemblée Générale constitue le temps fort de la démocratie participative de votre mutuelle. L’Assemblée Générale, qui se tiendra le 13 juin 2024, permettra à vos délégués de prendre part, par leur vote, aux décisions importantes concernant la gouvernance de Mutuelle Renault – Mobilité Mutuelle. Cette année en particulier, la mutuelle renouvelle le tiers de ses administrateurs pour(...)

    Abonnez-vous à notre newsletter