Téléconsultation : comment ça marche ?

15 février 2022

La téléconsultation, qui consiste à réaliser une consultation médicale à distance et à poser un premier diagnostic, est une solution possible pour de nombreux patients. Cette solution facilite l’accès à un rendez-vous pour ne pas retarder la prise en charge. Pour autant, certaines personnes se demandent comment se déroule ces consultations, comment payer et comment être remboursé. Voici toutes les réponses à vos questions.

téléconsultation
Source : Stocklib

Le contexte et la définition de la téléconsultation en France

Entre confinement et nouvelles habitudes de la population, la téléconsultation trouve de plus en plus d’adeptes.

Plusieurs facteurs ont conduit ces dernières années à l’avènement de ce phénomène. En premier lieu, les fortes avancées technologiques et médicales qui permettent aux médecins et aux praticiens d’effectuer des diagnostics à distance. A cela s’ajoutent bien sûr des critères plus négatifs, tels que le manque de médecins dans certaines zones du pays ou, bien sûr, la pandémie de coronavirus.

Ainsi, alors que la téléconsultation représentait une minuscule part des rendez-vous médicaux avant la crise sanitaire en 2019 (0,04 % selon France Asso Santé et CSA), en 2021, ce chiffre est passé à 4.4 %. De plus, 22 % des Français affirment aujourd’hui être des utilisateurs réguliers de ce dispositif.

Les différentes formes de téléconsultation

Parmi les questionnements légitimes des patients se trouvent les formalités de la téléconsultation en elle-même. Qui peut demander une téléconsultation ? Faut-il passer par son médecin traitant ou une application ? Cela dépend du contexte. Explications.

Par votre médecin traitant ou un spécialiste

Votre médecin habituel peut vous proposer la téléconsultation si elle entre dans ses méthodes de travail ou vous orienter vers un spécialiste qui utilise la télémédecine. Dans tous les cas, votre médecin vous :

  • Demandera votre consentement à ce type d’examen
  • Et vous enverra un lien internet avec l’heure du rendez-vous

Il est possible d’effectuer la téléconsultation chez soi, en s’isolant dans une pièce pour ne pas être dérangé. Si vous n’avez pas l’équipement chez vous (ordinateur avec webcam ou application sécurisée sur smartphone), votre médecin vous conseillera une pharmacie ou un cabinet d’infirmiers pour réaliser la consultation en étant accompagné. Dans certaines communes, des centres de santé proposent aussi la téléconsultation, notamment auprès de spécialistes.

Sur une application dédiée

Face à la demande et dans une optique de digitalisation des consultations, de nombreux acteurs se sont positionnés pour proposer la téléconsultation (Qare, Livi, Hellocare, etc.*). La première différence concerne les médecins qui consultent. Vous n’aurez pas devant les yeux votre médecin habituel. Ce sont des médecins partenaires de l’application qui se mettent à la disposition des patients selon leurs disponibilités.

Ces professionnels de santé (médecins généralistes, spécialistes) sont habilités à prescrire des médicaments sur ordonnance à travers l’application, ainsi que de signer des arrêts de travail. La plupart du temps, ils peuvent diagnostiquer les petits maux du quotidien. Si vos symptômes ou votre pathologie ne sont pas compatibles avec la téléconsultation, le médecin vous orientera vers le bon professionnel.

*A noter : Doctolib ne propose pas directement la téléconsultation sur son site ou son application mais, comme pour une consultation physique, il propose des rendez-vous spécifiques pour la consultation en vidéo.

Téléconsultation : comment marche le remboursement ?

À travers le parcours de soin coordonné

Que ce soit par votre médecin traitant, un spécialiste et sur une application spécifique, la téléconsultation est remboursée comme une consultation classique. Cela signifie que vous serez remboursé selon le suivi du parcours de soins coordonnées. Il est par exemple tout à fait possible de consulter un spécialiste en ligne après avoir vu votre médecin traitant.

Vous pouvez aussi téléconsulter des médecins spécialistes dont l’accès est direct (gynécologue, ophtalmologue, psychiatrie, etc.).

Par ailleurs, certains cas n’obligent pas à passer par le médecin traitant avant une téléconsultation de spécialiste au sein du parcours de soins :

  • Pour les patients de moins de 16 ans
  • Pour les patients d’EHPAD ou établissements pour personnes handicapées
  • En cas d’urgence
  • Sans médecin traitant ou en cas d’absence de celui-ci incompatible avec l’état de santé
  • Pour les détenus

Cela nécessite néanmoins un rapprochement avec son médecin traitant par la suite pour réintégrer le parcours.

A noter : certaines entreprises ou mutuelles santé offrent à leurs salariés/adhérents la téléconsultation, notamment sur les applications citées précédemment. Dans ce cas, les particuliers n’ont rien à payer à l’issue du rendez-vous.

Le remboursement de la téléconsultation concrètement

Lorsqu’il s’agit d’une consultation « classique » à distance avec un médecin que l’on connaît, le paiement se fait de soi par carte bancaire, par virement ou par envoi de chèque, en fonction du choix du praticien. Sur une application, le paiement se fait par carte bancaire.

Comme la téléconsultation empêche parfois encore de présenter sa carte vitale, le médecin établit une feuille de soin pour la transmettre à l’Assurance Maladie et à sa mutuelle.

Pour quelles pathologies consulter un médecin à distance ?

Les téléconsultations, par son médecin traitant ou sur une application, peuvent avoir lieu quand :

  • On souffre d’une petite pathologie (rhume, éruption cutanée, trouble digestif, trouble intime, etc.) qui ne nécessite pas de palpation ou examens plus poussés dans l’immédiat
  • On souffre de dépression, d’anxiété ou d’un trouble mental autre. Les psychiatres consultent régulièrement en ligne. Il s’agit même d’une des spécialités les plus simples à mettre en place à distance, notamment pour assurer le suivi psychologique d’un patient.
  • Quand on a besoin d’un premier avis médical, dans l’éventualité d’une consultation physique ou pour être rassuré. Ainsi la téléconsultation pour un problème dentaire permet avant tout une orientation du diagnostic, notamment pour savoir s’il faut consulter un dentiste rapidement ou non.

Ainsi, elle est très utile pour ne pas encombrer les cabinets médicaux quand il s’agit de pathologies légères. Mais si vous souffrez de quelque chose qui nécessite un examen plus poussé et une palpation, mieux vaut consulter directement en consultation physique, quitte à attendre un peu plus longtemps.

En cas d’urgence vitale, de malaise ou de chute, faites le 15.

Tableau récapitulatif de la téléconsultation

Téléconsultation : comment ça marche ? 1

Si elle ne peut pas remplacer la médecine classique et résoudre l’enjeu des déserts médicaux, la téléconsultation offre de nombreux avantages et un gain de temps aux patients. Elle s’ajoute par ailleurs aux autres évolutions qui permettent aujourd’hui – dans certains cas – d’opérer à distance.

À lire ensuite :

Les femmes enceintes et la conduite : comment conduire sans prendre de risques ? 2

Les femmes enceintes et la conduite : comment conduire sans prendre de risques ?

toutes leurs facultés physiques et psychologiques avant de prendre le volant. Les femmes enceintes sont en effet confrontées à des défis lorsqu'il s'agit de conduire en toute sécurité, pour elles-mêmes et pour leur bébé. Voici comment évaluer si vous-même ou votre compagne êtes apte à conduire et si oui, jusqu’à quel moment.
Conseils et prévention santé
Les affections neurologiques chez les séniors : comment les détecter et les limiter ? 3

Les affections neurologiques chez les séniors : comment les détecter et les limiter ?

conséquences graves sur leur qualité de vie et celles de leurs proches. Même si le vieillissement des cellules est l’une des principales causes, vous pouvez agir sur d’autres raisons pour les prévenir ou limiter sur leur gravité. De même, les détecter rapidement permet de mieux les traiter et d’atténuer leurs effets sur le quotidien.
Conseils et prévention santé
Comment prévenir l’obésité chez les enfants ? 4

Comment prévenir l’obésité chez les enfants ?

Enjeu de santé publique, l’obésité chez les enfants représente un risque pour leur santé future. En raison du manque d’activité physique, d’une alimentation mal adaptée ou d’une santé mentale fragile, le risque de grossir est élevé. En tant que parents, grands-parents ou accompagnateurs de jeunes enfants en surpoids, vous pouvez agir pour que la courbe diminue et qu’ils se sentent bien avant tout. Découvrez ici comment détecter un surpoids infantile et agir pour un rapport sain avec la nourriture.
Conseils et prévention santé
Les nouvelles technologies au service des séniors 5

Les nouvelles technologies au service des séniors

Plus l’espérance de vie augmente, plus les séniors deviennent des usagers des nouvelles technologies. De l’aide à l’autonomie, aux outils qui permettent de communiquer avec leurs proches, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour les divertir, les informer, les aider à bouger ou tout simplement les relier au monde. Petit tour d’horizon des technologies déjà disponibles et de celles qui arriveront ces prochaines années !
Conseils et prévention santé
Prévention : le syndrome du bébé secoué 6

Prévention : le syndrome du bébé secoué

des affaires judiciaires qui mettent ce sujet à la une. Terrible épreuve, aux conséquences tout aussi dramatiques pour l’enfant, la famille et la ou le responsable, ce sujet mérite d’être expliqué en détail pour éviter que d’autres drames n’arrivent.
Conseils et prévention santé
Comment prévenir et combattre les troubles musculosquelettiques ? 7

Comment prévenir et combattre les troubles musculosquelettiques ?

es troubles musculosquelettiques, ou TMS, sont les maladies professionnelles les plus courantes. Et pour cause, des métiers « de bureau » aux professions manuelles qui réalisent des tâches pénibles, tous les actifs peuvent être concernés. Mais que sont-ils exactement et comment les prévenir au mieux ?
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Contactez un conseiller dédié
    Retrouvez-nous dans nos agences

    Boulogne-Billancourt 92100
    9, rue de Clamart
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30
    sans interruption

    Le Mans 72100
    314, boulevard Demorieux
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 11h50 et de 13h à 16h15

    Agences dédiées aux salariés Renault

    Guyancourt – 78280
    La Ruche – Connecteur 6 A
    Ouvert de 8h à 16h15
    sans interruption

    Le Plessis-Robinson – 92350
    Bâtiment Novadis – Module 4
    Connecteur Blanc
    Ouvert de 8h à 12h et de 13h à 16h15 du lundi au jeudi