Préparer un enfant à son hospitalisation

12 avril 2023

Que ce soit pour une opération des amygdales ou une plus grosse intervention, l’hospitalisation d’un enfant est toujours un mauvais moment à passer. Lorsqu’il s’agit de leur première opération en particulier, les jeunes enfants et adolescents peuvent ressentir une certaine angoisse. Entre l’anesthésie et la chirurgie, de nombreuses questions se posent en effet dans leur tête. Pour éviter, ou tout du moins limiter cette appréhension, les parents jouent un rôle majeur.

hospitalisation enfant
Crédits : Stocklib

Que prévoient les hôpitaux pour les enfants ?

En France, les établissements hospitaliers sont parfaitement conscients des besoins des enfants en fonction de leur âge ou de leur situation personnelle. Au fil des décennies, de nombreuses solutions ont été mises en place en ce sens, de sorte à limiter la crainte éprouvée par les petits, mais aussi par les plus grands lors de l’hospitalisation.

C’est ainsi que, le plus souvent, au moins un des parents peut rester durant l’hospitalisation. Pour cela, le personnel soignant met à sa disposition un lit d’appoint ou, pour les hospitalisations de longue durée, une chambre.

De plus, grâce à des initiatives comme les Pièces Jaunes depuis 1989, de nombreux projets ont été élaborés pour, entre autres :

  • Améliorer l’accueil des enfants hospitalisés
  • Rapprocher les familles à travers des structures d’accueil
  • Mieux lutter contre la douleur

Quelles sont les craintes des enfants avant d’être hospitalisés ?

Tous les types de rendez-vous chez les professionnels de santé peuvent être une source d’angoisse pour les enfants. Vous l’avez déjà expérimenté vous-même quand il s’agit de les emmener chez le dentiste. Même si la douleur aujourd’hui est beaucoup mieux prise en charge, leur inquiétude est bien normale. Alors, quand il est question d’une hospitalisation… Entre les soins, les prises de sang, les examens, les bruits jour et nuit dans l’hôpital, il y a de quoi avoir quelques inquiétudes.

Cela est principalement dû à la peur de l’inconnu et au fait que des personnes nouvelles dans son environnement agissent sur sa personne. A cela s’ajoutent des représentations du soin fausses, mais qui peuvent raisonner dans son esprit, comme la peur que cela ne cicatrise pas, ou encore que le chirurgien « rate » son intervention.

D’autres enfants n’ont en revanche aucune crainte de l’opération en elle-même et peuvent même la voir comme une expérience qu’ils auront envie de raconter à leurs camarades !

Les conseils aux parents pour préparer l’hospitalisation de leur enfant

Avant tout, les parents doivent garder leur rôle de référent santé. En ce sens que votre enfant s’appuie sur ce que vous dites pour envisager son hospitalisation. Plus les parents restent sereins, plus l’enfant le sera également.

Au contraire, s’il sent que vous êtes inquiet, il développera une crainte lui aussi sur son séjour à l’hôpital. Alors comment agir de manière à bien préparer votre enfant et rendre son hospitalisation aussi sereine que possible ?

1.      Expliquer la situation de manière appropriée

Les enfants comprennent très bien à condition de leur parler avec des mots adaptés et de répondre à tous les « pourquoi ». Pour cela, parlez à votre enfant de manière honnête de la raison pour laquelle il doit être hospitalisé. Expliquez-lui ce qui va se passer pendant son séjour à l’hôpital et répondez à toutes ses questions de manière rassurante. A l’inverse, faites attention à ne pas utiliser de termes qui pourraient l’effrayer, comme « piqûre » ou « anesthésie générale », sans expliquer en détail ce que cela signifie.

2.      Visiter auparavant l’hôpital

Profitez de votre venue au Centre hospitalier, par exemple pour le rendez-vous avec l’anesthésiste, pour solliciter une visite. Cette découverte préalable des lieux et de l’ambiance aidera à familiariser votre enfant avec l’environnement hospitalier.

Une autre solution, ou une méthode complémentaire, consiste à lui proposer des livres ou des vidéos en ligne qui expliquent, dans des mots adaptés, ce qu’est l’hospitalisation pour les enfants et qui sont toutes ces blouses blanches qui parcourent les couloirs !

3.      Apporter ses objets familiers

L’hôpital est, pour les enfants, un lieu un peu froid et parfois effrayant. Néanmoins les hôpitaux décorent les services pédiatriques pour les rendre plus doux et agréables. Pour autant, chaque enfant a besoin d’apporter son univers avec lui pour se sentir mieux. Lors de la préparation de ses bagages, pensez à ajouter des objets familiers de la maison, comme des jouets, son doudou bien sûr et sa couverture préférée. Tout cela concourt à créer une bulle où il se sentira plus à l’aise et plus en sécurité lors de son hospitalisation.

4.      Préparer en amont le retour à la maison

Avant son séjour, parlez déjà à votre enfant de son retour à la maison après l’hospitalisation et expliquez-lui ce qui va se passer. Il y aura sans doute des soins, d’autres visites et une période de convalescence. Vous pouvez par exemple prévoir quelque chose de spéciale, comme d’aller dans un endroit qu’il aime, ou de manger son plat préféré, voire de lui offrir un petit cadeau.

5.      Encourager l’expression de ses émotions

Dans tous les cas, laissez-lui la possibilité d’exprimer ses émotions, qu’elles soient positives ou négatives, avant et pendant son séjour à l’hôpital. Pendant cette période, et à chaque moment, il saura ainsi que ses sentiments sont importants pour ses parents et compris.

L’Hôpital des nounours, un bon moyen de familiariser les enfants

L’Hôpital Des Nounours est une initiative de l’ANEMF (l’Association Nationale des Etudiants en Médecine de France) créée en 2004 et inspirée d’une méthode allemande. Chaque année, des étudiants en médecine bénévole prennent du temps pour les enfants de 5 à 7 ans afin de leur faire découvrir le monde l’hôpital. L’intérêt étant de limiter leurs craintes le jour où ils devront se faire soigner pour un petit ou un gros bobo.

Ce projet fonctionne directement avec les établissements scolaires et se déroule en 3 temps :

  1. Les étudiants en médecine viennent dans les classes pour expliquer ce qu’est l’Hôpital des Nounours et proposent aux enfants de dessiner l’hôpital. C’est aussi l’occasion de « trouver une maladie » pour leur peluche.
  2. Le jour de l’Hôpital des Nounours, une grande salle est dédiée pour réaliser tous les protocoles de soins, de la consultation à l’opération, jusqu’aux soins post-opératoires. Les étudiants doivent appliquer les mêmes gestes, avoir la même rigueur d’hygiène que pour une opération réelle. Les enfants posent alors toutes les questions qu’ils veulent. Ils reçoivent aussi de nombreux conseils sur la santé.
  3. Enfin, les bénévoles reviennent en classe pour avoir le retour des enfants et éclaircir certains points.

De cette façon, les enfants dédramatisent l’hôpital. Il se pourrait même qu’après ça, ils aient quelques conseils à donner à leurs parents !

Ainsi, la préparation des enfants à une hospitalisation aide à réduire leur stress et à rendre leur expérience plus positive pour eux-mêmes et aussi pour les parents. Pour la suite de leur épanouissement et pour la prise en compte de leur santé tout au long de leur vie, c’est même essentiel !

À lire ensuite :

Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention 1

Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention

Vous avez remarqué que votre enfant a du mal à se concentrer, à rester en place, à suivre les consignes à l’école ou chez vous ? Il est peut-être atteint du trouble du déficit de l'attention (TDA), avec ou sans hyperactivité (TDAH)*. Mais nous disons bien « peut-être », car seuls des examens peuvent le déterminer. Abondamment commenté sur les réseaux sociaux, ce trouble touche environ 5% des enfants et peut avoir des répercussions importantes sur le développement, la scolarité et la vie sociale de votre enfant. Mais il existe des solutions pour l'aider à mieux vivre avec son trouble et à réussir à l’école malgré cela. Voici un guide pour poser les bases et avancer avec votre enfant dans cette voie s’il est concerné !
Conseils et prévention santé
Les dépistages conseillés après 50 ans 2

Les dépistages conseillés après 50 ans

Même si la maladie peut toucher à tout âge, la cinquantaine est une période charnière pour prendre particulièrement soin de soi. C’est en effet à cet âge que le risque augmente, notamment s’agissant du cancer et des maladies cardiovasculaires. Parmi les actions de prévention, les dépistages sont essentiels pour détecter à temps des maladies aux conséquences parfois fatales.  Les chiffres le montrent : profiter des dépistages réguliers, de manière organisée et gratuite, diminue drastiquement les risques de mortalité.
Conseils et prévention santé
Les particularités nutritionnelles des adolescents 3

Les particularités nutritionnelles des adolescents

Votre fille ou votre fils est en pleine adolescence et vous vous posez des questions sur son alimentation ? Sachez en premier lieu que vous avez raison de vous y intéresser : les choix nutritionnels à cet âge sont déterminants pour la santé et le bien-être des adolescents. En plus d’être liée à la croissance physique, la nutrition est un enjeu pour leur développement cognitif, émotionnel et social. Mais les parents le savent tous : il est difficile de leur imposer une alimentation, surtout à l’âge où le besoin de liberté se fait sentir. Regardons précisément quels sont leurs besoins et comment les encourager, sans les forcer, à manger plus sainement.
Conseils et prévention santé
7 idées ludiques pour sensibiliser les petits à l’hygiène et aux maladies 4

7 idées ludiques pour sensibiliser les petits à l’hygiène et aux maladies

L'hygiène et la prévention des maladies sont des sujets importants à aborder avec les enfants dès le plus jeune âge. Car les bambins sont exposés à de nombreux germes germes et virus, que ce soit à l'école, à la crèche, au parc ou à la maison.
Conseils et prévention santé

Les solutions de formation et reconversion professionnelle dédiées aux seniors

Après 55 ans, des questions peuvent se poser quant à son avenir professionnel. Il n’y a pourtant pas d’âge pour se former ou se reconvertir et ainsi donner un nouveau souffle à votre carrière. Voici des solutions pour entamer une nouvelle étape et, peut-être, encore de longues années au profit d’un métier épanouissant. Seniors : quel(...)

Appel à candidature aux postes d’administrateur pour Mobilité Mutuelle

L’Assemblée Générale constitue le temps fort de la démocratie participative de votre mutuelle. L’Assemblée Générale, qui se tiendra le 13 juin 2024, permettra à vos délégués de prendre part, par leur vote, aux décisions importantes concernant la gouvernance de Mutuelle Renault – Mobilité Mutuelle. Cette année en particulier, la mutuelle renouvelle le tiers de ses administrateurs pour(...)

    Abonnez-vous à notre newsletter