Les objets connectés et l’autonomie des séniors

4 juillet 2022

Depuis que les objets connectés sont arrivés sur le marché, nombreuses sont les entreprises à chercher des idées pour favoriser grâce à eux l’autonomie des seniors. Mais que sont exactement les objets connectés et comment les personnes âgées peuvent-elles en profiter dans leur quotidien ? Sont-ils à la fois intéressants pour le confort, la sécurité ou encore le divertissement ? Comment convaincre un sénior d’adopter leur utilisation ? Voici toutes les réponses à vos questions.

Objets connectés seniors
Crédit photo : Stocklib

Qu’est-ce qu’un objet connecté ?

Un objet connecté est un outil qui est relié sans fil à Internet. En cela, un smartphone est déjà un objet connecté. Mais depuis une dizaine d’années, de nombreux outils détachés du téléphone existent et fonctionnent de manière autonome. Ce sont par exemple des solutions domotiques pour la maison, telles que les caméras reliées à Internet ou encore les serrures connectées.

Parmi les objets du quotidien qui ont peu à peu investi le territoire personnel, on peut également citer les montres connectées. Celles-ci permettent un suivi des données de santé par exemple, comme le nombre de pas réalisés dans la journée, le battement du cœur, etc.

Avec ce dernier exemple, on comprend aisément que les fabricants d’objets connectés souhaitent aussi proposer leurs produits aux séniors. Le suivi de leur santé est en effet un élément indispensable pour leur autonomie à long terme. Et c’est ce qu’offrent de nombreux objets connectés.

Les objets connectés pour seniors, quelle utilité pour l’autonomie ?

Les objets connectés peuvent sembler gadgets pour de nombreux séniors. Pourtant, les innovations qui sont déjà – ou arrivent- sur le marché, et qui ne sont pas forcément dédiées aux seniors à la base, montrent combien la technologie peut être au service d’une meilleure qualité de vie.

Selon les dernières statistiques de la DREES, il y aura 21 millions de personnes de plus de 60 ans en 2030, autant dire demain. La plupart d’entre elles ne seront heureusement pas en perte d’autonomie. Cependant, à mesure qu’elles vieilliront, il n’y aura pas assez de main-d’œuvre dans l’aide à la personne pour subvenir à l’ensemble de leurs besoins au quotidien. D’où l’importance de faire évoluer la technologie pour qu’elle favorise le maintien à domicile le plus longtemps possible et dans les meilleures conditions.

En plus de tout ce qui permet de se lever de son lit plus facilement, de faire sa toilette, les objets connectés entraînent un lien direct avec les proches ou les associations. Un bracelet connecté peut par exemple être une bonne solution pour le suivi à distance des personnes âgées. Relié directement à un smartphone, même à des dizaines de kilomètres, il permet une prise en charge plus rapide en cas de chute ou de malaise.

Même chose avec les lampes connectées qui permettent aux séniors de se lever la nuit sans allumer la lumière, puisque tout se fait automatiquement. De la même façon, ces lampes qui sont équipées d’un détecteur de mouvement. Elles peuvent ainsi alerter des chutes ou de tout événement qui nécessite l’intervention d’une personne extérieure.

D’une manière générale, tout ce qui peut accélérer la prise en charge d’un sénior qui chute ou qui est victime d’un malaise est un avantage essentiel pour l’autonomie. Cela limite les séquelles et les séjours à l’hôpital.

Les seniors se sentent-ils concernés par les objets connectés ?

Cela dépend de quels séniors on parle ! Aujourd’hui les jeunes et moins jeunes retraités sont très intéressés par les nouvelles technologies. Le cliché qui voudrait que les personnes âgées soient dépassées est très loin de se vérifier dans la réalité. Le confinement dû à la pandémie a aussi été un révélateur pour beaucoup de retraités qui se sont mis avec encore plus d’assiduité à Internet pour rester en contact avec leur famille. Selon le baromètre numérique du Crédoc paru en 2021, 93 % des 60 à 69 ans sont des internautes !

De la même manière, les équipements ont augmenté chez les retraités avec + 18 points pour l’achat de smartphones. Sur un an, et d’une manière générale + 16 points chez les 60 à 69 ans. Même les plus de 70 ans s’y mettent avec + 15 points. Ils utilisent aussi les messageries en ligne, comme WhatsApp ou Facebook Messenger, mais avec plus de parcimonie que les plus jeunes.

Cela nous enseigne que les futures personnes âgées – qui auront besoin d’objets connectés pour les aider dans leur autonomie à long terme – ne sont pas effrayées par la technologie. Si certaines peuvent être encore réfractaires, l’avenir devrait laisser plus de place à des objets connectés pratiques comme les montres pour la santé ou la domotique pour une maison sûre et pratique.

Quels sont les différents types d’objets connectés sur le marché des seniors ?

Parmi les autres objets connectés utiles aux séniors, voici plusieurs exemples qui peuvent être mis en place rapidement.

La tablette pour maintenir le lien

Aujourd’hui, des fabricants se sont spécialisés dans la conception de tablettes dédiées aux personnes âgées. Par leur design et leur menu plus simple que les tablettes classiques, ces modèles spécifiques facilitent leur utilisation et surtout le lien qu’elles peuvent maintenir à distance avec leur famille ou leurs amis.

La tasse connectée pour suivre l’hydratation

Une des problématiques chez les seniors concerne leur consommation d’eau, surtout quand il fait chaud. Pour éviter la déshydratation et le malaise, il existe des tasses qui calculent automatiquement la consommation de liquide. Pour éviter les fausses données, elles savent si le liquide est bien avalé et non versé ou renversé. Ce type de dispositif est notamment utilisé en EHPAD.

Le pilulier connecté pour le suivi des traitements

Semblable à un pilulier classique, le pilulier connecté évite d’oublier ses traitements. Il est relié à une base qui peut émettre des alertes sonores ou visuelles, ou bien envoyer des notifications sur un smartphone. Il peut aussi transmettre des messages à un proche. Le médecin et l’aide-soignante ont de leur côté la possibilité de remplir les cases de la semaine et programmer l’outil.

La canne connectée

En dehors de la montre qui peut détecter les chutes et appeler les secours, il existe un autre dispositif : la canne connectée. Elle dispose d’un bouton SOS et elle aussi dotée d’une fonction de détection de chute. De cette façon, la prise en charge est beaucoup plus rapide grâce à la géolocalisation.

Une enceinte connectée

Beaucoup de marques proposent aujourd’hui des enceintes connectées à tous les prix. En plus de favoriser le divertissement par la musique ou la radio chez les séniors, ce type d’équipement est aussi très pratique pour appeler ses proches par commande vocale.

Faut-il forcément un abonnement ?

Un critère peut parfois freiner les seniors à s’équiper en objets connectés pour leur autonomie : les abonnements proposés par ces solutions. Certes, elles ne sont pas toutes nécessairement vendues avec un abonnement. Certaines tablettes par exemple sont vendues seules ou avec un programme mensuel qui propose une formation ainsi qu’un support technique.

La géolocalisation de certains objets connectés peut aussi être soumise à un abonnement. Avant de s’engager ou d’offrir ce cadeau à un proche, il est donc important de vérifier quelles sont les conditions d’utilisation et, dans la mesure du possible, d’éviter un abonnement qui peut revenir cher.

La technologie et les objets connectés au service des seniors sont encore un champ à explorer pour de nombreux acteurs. Pour autant, il ne faut pas toujours chercher du côté des outils affichés « pour séniors » et parfois se tourner plutôt vers des équipements classiques qui peuvent avoir un intérêt réel et une facilité d’utilisation pour ce public.

À lire ensuite :

L'importance de créer du lien social et de rompre l'isolement des seniors 1

L'importance de créer du lien social et de rompre l'isolement des seniors

Depuis la canicule de 2003, la question de l’isolement des personnes âgées est plus présente dans l’actualité. Cependant, malgré les efforts qui ont été faits pour ne pas laisser un senior sans ou avec pas de contacts au quotidien, de nombreuses disparités existent. Il est néanmoins possible d’aider une personne âgée à rompre son isolement ou à l’éviter en amont. Cela est d’autant plus important qu’en France, d’ici 2070, 13.7 millions de personnes auront plus de 75 ans.
Actualités
Les dangers du tabac et des puffs chez les jeunes  2

Les dangers du tabac et des puffs chez les jeunes 

fureur chez les adolescents. Les dérivés des cigarettes électroniques, les « puffs », aux goûts aussi variés que les produits présents sur un étal de primeur ou chez marchand de bonbons, ont aussi des conséquences sur la santé des adolescents. Faisons le point sur ces produits disponibles en boutique spécialisée ou en bureau de tabac et sur ce que risquent les jeunes en fumant ces « puffs » a priori inoffensifs.
Actualités
Les bienfaits de la médecine douce 3

Les bienfaits de la médecine douce

orsqu’elle est accompagnée de conseils de professionnels de santé, la médecine douce peut apporter des bienfaits sur le bien-être général. Certains domaines sont même remboursés par la mutuelle en raison de leurs effets bénéfiques. Quels sont-ils et comment profiter au mieux de leurs avantages pour se sentir en meilleure forme ? Voici nos conseils notamment dédiés à l’ostéopathie, la chiropraxie (ou chiropractie), la psychomotricité, la psychologie et la kinésiologie, ainsi que les erreurs à éviter.
Actualités
Accidents domestiques chez les seniors : comment les éviter ? 4

Accidents domestiques chez les seniors : comment les éviter ?

Les accidents domestiques concernent toute la population. Cependant, les seniors, en raison de leur vulnérabilité physique et parfois cognitive, sont particulièrement exposés à divers phénomènes dangereux. Le domicile n’est en effet pas un lieu où la sécurité est optimale, contrairement à ce que l’on croit. Un oubli ou une mauvaise manipulation peuvent mener à des petits bobos ou à de grandes catastrophes. Voici donc comment éviter que cela se produise.
Actualités
La santé mentale des jeunes : une importance capitale pour l’avenir 5

La santé mentale des jeunes : une importance capitale pour l’avenir

Jamais la santé mentale des jeunes n’avait autant fait parler d’elle. À l’adolescence puis en tant que jeunes adultes, celle-ci peut être affectée de différentes manières alors que les personnalités se construisent, s’affirment ou se sentent perdues. Ce moment charnière de leur vie future peut ainsi être touché par les troubles anxieux, la dépression et des pensées suicidaires qui doivent être pris au sérieux. Les parents, mais aussi les proches et le corps enseignant, ont leur rôle à jouer pour les aider. Plus largement, il est important pour chaque jeune de comprendre que sa santé mentale est aussi importante que sa santé physique, et qu’elle se cultive elle aussi.
Actualités
10 questions pour tester ses aptitudes au code de la route 6

10 questions pour tester ses aptitudes au code de la route

Après quelques années au compteur, il est parfois difficile de savoir quel est son niveau de conduite. Certes, le Code de la Route n’a pas beaucoup changé, si ce n’est que l’on est passé en 2016 de 648 à 1000 questions, mais la mémoire peut faire défaut. Pour vous aider à comprendre si vous avez encore toutes les connaissances et les aptitudes pour conduire en toute sécurité, voici 10 questions à vous poser !
Actualités

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Contactez un conseiller dédié
    Retrouvez-nous dans nos agences

    Boulogne-Billancourt 92100
    9, rue de Clamart
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30
    sans interruption

    Le Mans 72100
    314, boulevard Demorieux
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 11h50 et de 13h à 16h15

    Agences dédiées aux salariés Renault

    Guyancourt – 78280
    La Ruche – Connecteur 6 A
    Ouvert de 8h à 16h15
    sans interruption

    Le Plessis-Robinson – 92350
    Bâtiment Novadis – Module 4
    Connecteur Blanc
    Ouvert de 8h à 12h et de 13h à 16h15 du lundi au jeudi