Transporter un enfant en voiture en toute sécurité : nos conseils

13 février 2023

Votre bébé grandit et vous cherchez à connaître les obligations en matière de siège auto ? Ou bien vos petits-enfants vous seront bientôt confiés pour la première fois ? Quelle que soit l’occasion, vous devez préparer vos trajets en voiture pour la sécurité des enfants et celle de la personne qui conduit. Les accidents impliquant des enfants sont malheureusement courants et les conséquences peuvent être extrêmement graves. A travers ce guide, découvrez pour chaque catégorie d’âge quelles sont vos obligations et quel comportement adopter de votre côté.

transporter des enfants
Crédits : Stocklib

Quelles sont les obligations légales quand on transporte un enfant en voiture ?

En France, en 2021, l’ONISR (L’observatoire national interministériel de la sécurité routière) a comptabilisé 15 millions d’infractions à la vitesse soit un retour aux chiffres de 2018. Ce n’est qu’un des exemples de facteurs d’accidents qui peuvent concerner des enfants présents dans les véhicules. L’actualité nous le montre hélas régulièrement.

Selon les chiffres consolidés de 2022, 58 enfants âgés de 13 ans ou moins ont perdu la vie sur les routes de France cette année-là, et 98 adolescents de 14 à 17 ans. Et pour chaque famille concernée, c’est un drame incommensurable.

Le respect du Code de la route

Transporter un enfant en voiture est une responsabilité qui requiert une attention particulière à la sécurité routière. Pour autant, le respect du Code de la route s’applique dans tous les cas avec ou sans enfant dans un véhicule. Après ce rappel utile, voici les obligations qui concernent spécifiquement votre progéniture ou celle d’un proche.

Vous éviterez ainsi non seulement les sanctions (retrait de points sur le permis, amendes) mais aussi les accidents. Si vous ne respectez pas les règles matérielles et de comportement sur la route, votre responsabilité pourra être mise en cause.

Comme le rappelle la Sécurité Routière :

  • 25 % des enfants tués sur la route n’étaient pas correctement attachés
  • 33 % des victimes de 0 à 17 ans blessées dans un état grave le sont lors d’un trajet domicile-école

Cela donne la mesure du risque, et ce, quelle que soit la distance parcourue.

Le siège auto avant 10 ans

Pour veiller à la sécurité de vos petits passagers en voiture, vous devez d’abord tenir compte de leur âge, poids et morphologie. Ainsi, les enfants de moins de 10 ans doivent être installés à l’arrière du véhicule et maintenus par un système de retenue homologué conforme aux normes européennes.

Depuis 2013, la norme R129 (Isize) remplace le standard R44 et dispose du système Isofix, qui est obligatoire dans les véhicules neufs depuis 2011. Cette norme classe les sièges enfants en fonction de la taille et non plus seulement du poids.

En cas d’absence du siège auto adapté, l’amende peut aller jusqu’à 750 € (mais le plus souvent l’amende forfaitaire de 135 € est appliquée).

Les exceptions

Des exceptions autorisent l’enfant à être installé à l’avant :

  • S’il est assis dans un dispositif pour bébé dos à la route sur le siège avant du passager, mais avec l’airbag désactivé
  • S’il n’y a pas de banquette arrière dans le véhicule
  • Si la banquette arrière n’est pas équipée de ceintures de sécurité
  • Si les sièges arrière sont inutilisables sur le trajet ou occupés par d’autres enfants

De même, sont autorisés à ne pas utiliser un système de retenue homologué :

  • Les enfants dont la morphologie est adaptée à la ceinture de sécurité, autrement dit ceux qui font plus que leur âge
  • Ceux qui disposent d’un certificat médical d’exemption délivré par un médecin agréé par la préfecture

Après 10 ans

Les enfants de plus de 10 ans et les adolescents sont aussi sous votre surveillance en voiture.

Ils peuvent s’installer à l’avant ou à l’arrière du véhicule. Et, comme les adultes, ils doivent porter leur ceinture de sécurité ou un système homologué de retenue adapté. Notez que chaque siège ne doit être occupé que par un seul enfant.

⚠️Seules des raisons médicales et une dispense officielle autorisent à ne pas porter de ceinture de sécurité.

Comment conduire en toute sécurité avec des enfants à bord ?

Qui n’a jamais été distrait par un enfant qui crie à l’arrière de la voiture ou par deux bambins qui se chamaillent ? De même, déconcentré par un message reçu sur son smartphone ? En plus des conseils pratiques précédents, vous devez également prendre des mesures comportementales et ce, quelle que soit la distance.

Comme l’explique régulièrement les spécialistes de la sécurité routière, chaque trajet comporte que des risques.

  • Vous êtes en retard pour emmener votre enfant à l’école ? N’en négligez pas pour autant sa sécurité dans le véhicule. Prenez le temps de bien l’attacher de vérifier que c’est bien le cas avant de vous asseoir au volant.
  • Concentrez-vous : l’observatoire de la sécurité routière, qui met au jour tous les risques des différents modes de mobilité, pointe aussi un élément auquel on ne pense pas forcément, l’errance mentale sur la route. Autrement dit quand nos pensées nous éloignent de la conduite, à tel point que l’on oublie par quel endroit on est passé par exemple. Si le bébé dort à l’arrière du véhicule ou si les enfants sont calmes, cela peut aussi arriver.
  • Éloignez votre smartphone de votre vue : ne prenez pas votre téléphone pour répondre à un message. Privilégiez toujours le système Bluetooth réglementaire s’il est présent dans votre véhicule pour répondre aux appels et seulement pour les conversations courtes. Si vous utilisez votre téléphone pour envoyer un message, consulter une application ou vos notifications, vous risquez un manque de vigilance qui multiplie par 23 les risques d’accidents ! 1 accident corporel sur 10 est aujourd’hui dû au téléphone au volant.
  • De même, évitez de manger pendant la conduite, ou de fumer (non seulement pour la vigilance mais aussi pour la santé de l’enfant). Gardez vos mains sur le volant et votre attention sur la route.
  • Respectez les limites de vitesse et ajustez votre conduite en fonction des conditions de circulation, de la météo et de l’état de la route.
  • En amont, assurez-vous de disposer suffisamment de carburant (ou de batterie), d’eau et de nourriture pour les petits pendant le trajet.
  • Si vous voyagez sur de longues distances, prenez des pauses régulières pour permettre aux enfants de se dégourdir les jambes et de se reposer.
  • Prévoyez de les occuper pendant le voyage avec des jeux (l’écran est une solution, mais avec modération)
  • En cas de dispute ou de bagarre à l’arrière du véhicule, trouvez un endroit sûr pour vous garer et ne reprenez le volant que si le calme est revenu.
  • Évitez de transporter des objets lourds dans la voiture, en particulier sur le siège avant, car ils peuvent devenir des projectiles en cas d’accident.

Lorsque vous vous déplacez en voiture avec un enfant, soyez vigilant pour sa sécurité, son mode d’attache et votre comportement sur la route. Ce sont les principaux enjeux à retenir pour rouler en sécurité et amener vos chères têtes blondes, brunes ou rousses à bon port. Pour un grand voyage ou les trajets du quotidien, les règles sont identiques. Faites bonne route !

À lire ensuite :

Les solutions de colocation chez les seniors : avantages et fonctionnement 1

Les solutions de colocation chez les seniors : avantages et fonctionnement

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la colocation n'est pas seulement réservée aux étudiants ou aux jeunes actifs. De plus en plus de seniors optent pour cette formule de logement
Conseils et prévention santé
Mieux comprendre l'endométriose 2

Mieux comprendre l'endométriose

L'endométriose est une maladie chronique qui touche environ 1 femme sur 10 en France. Malgré une meilleure information, elle reste encore méconnue du grand public et de certains professionnels de santé. Pour autant, la prise en charge évolue aujourd’hui de manière positive. Qu’est-ce que l'endométriose ? Comment se manifeste-t-elle ? Quelles sont ses causes et ses conséquences ? Comment la traiter et la soulager ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre avec pour objectif de vous informer et de vous sensibiliser à cette maladie qui affecte la vie de nombreuses femmes.
Conseils et prévention santé
Mobiles Smile 2026 : L'interview croisée 3

Mobiles Smile 2026 : L'interview croisée

Découvrez notre projet d’entreprise dans cette interview croisée de nos 3 dirigeants.
Actualités
Les activités Montessori pour les enfants 4

Les activités Montessori pour les enfants

Vous cherchez des idées pour occuper vos enfants tout en favorisant leur épanouissement ? C’est le but des activités Montessori, qui sont à la fois ludiques, éducatives et adaptées à leur développement. Découvrez ici comment créer un environnement propice à l’apprentissage autonome. Vous verrez ainsi que la méthode Montessori n’est pas réservée aux écoles spécialisées, mais qu’elle peut être facilement mise en œuvre à la maison, avec un peu de matériel et beaucoup de bienveillance !
Conseils et prévention santé
Le maintien à domicile des séniors : un choix de vie 5

Le maintien à domicile des séniors : un choix de vie

Vieillir chez soi plutôt qu'en institution : c'est le choix de vie de la plupart des séniors français, qui aspirent à préserver leur indépendance, leur confort et leur lien social. Mais comment faire face aux difficultés que pose parfois le maintien à domicile quand les problèmes de santé commencent à peser ? Quelles sont les solutions pour favoriser le bien-être des séniors et les accompagner dans leur quotidien chez eux ? Découvrez ici les enjeux et les possibilités du maintien à domicile des séniors, ainsi que toutes les solutions qui sont possibles pour vieillir chez soi dans les meilleures conditions. Et comme vous allez le voir, cette éventualité est la plus courante chez les personnes âgées, contrairement aux idées reçues !
Conseils et prévention santé
Le harcèlement au travail : comment réagir ? 6

Le harcèlement au travail : comment réagir ?

Harcèlement moral, harcèlement sexuel, brimades à l’oral ou violence physique : l’environnement de travail n’est pas exempt de situations graves. En plus d’être pénalement répréhensibles, ces faits ont des conséquences sur la santé et l’avenir professionnel des victimes. Directement concerné ou témoin d’un harcèlement, que l’auteur soit l’employeur, un chef ou un collègue, comment réagir ? Vers qui se tourner ? Alerter la Direction, saisir la justice ? Cet article vous guide.  
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter