Complémentaires santé et assurance prévoyance, quelles différences ?

12 décembre 2023

Les termes « complémentaire santé » et « assurance prévoyance » sont souvent utilisés dans le domaine de l’assurance. Derrière ces deux noms, il existe pourtant de très grandes différences. Ou plutôt, elles n’ont pas du tout le même objectif de protection. En tant qu’actifs, ces deux contrats distincts méritent cependant toute votre attention pour votre protection personnelle et celle de votre famille !  

complémentaire santé

Complémentaire santé vs assurance prévoyance : définitions

La complémentaire et l’assurance prévoyance sont deux types de contrats qui ont cependant un point commun : protéger votre budget et celui de votre famille. Mais leurs nombreuses différences en font des produits d’assurance qui peuvent se compléter. Explications.

Qu’est-ce qu’une complémentaire santé ?

La complémentaire santé, également connue sous le nom de mutuelle, permet de se faire rembourser tout ou partie des frais de santé non pris en charge par l’Assurance Maladie obligatoire, autrement dit ce que l’on appelle communément la Sécurité sociale.

La complémentaire couvre principalement les dépenses liées aux consultations médicales, aux médicaments, aux frais d’hospitalisation, aux soins dentaires, optiques, et autres prestations de santé. Selon le contrat choisi et par conséquent les cotisations payées chaque mois, les remboursements sont plus ou moins importants.

Est-elle obligatoire ?

Dans les faits, une mutuelle ou complémentaire santé n’est pas un contrat d’assurance obligatoire. Mais se passer d’une telle assurance entraîne des dépenses, parfois très importantes pour vos frais de santé, en cas d’intervention à l’hôpital, etc. Inversement, la mutuelle santé est d’abord et avant tout une protection financière supplémentaire au remboursement de l’Assurance maladie dans de nombreux domaines :

  • Rendez-vous chez le médecin généraliste ou les spécialistes
  • Achat de médicaments prescrits par le médecin
  • Frais dentaires
  • Frais d’équipements visuels

Par ailleurs, grâce au tiers payant de votre mutuelle, vous n’avancez pas l’argent dans certaines situations, comme à la pharmacie par exemple.

Certains contrats permettent aussi d’être remboursé des médecines alternatives ou de confort qui ne sont pas prises en charge par l’Assurance maladie.

Notez par ailleurs qu’une mutuelle n’est pas seulement un service de remboursement complémentaire : c’est aussi un soutien et des offres dédiées, par exemple l’accès facilité à un centre dentaire partenaire, sans avancer d’argent.

Qui est concerné par la complémentaire santé ?

Toute personne majeure peut souscrire une complémentaire santé :

  • Les salariés du secteur privé : depuis le 1er janvier 2016, les employeurs doivent obligatoirement proposer une mutuelle santé collective à leurs salariés, avec une participation financière de l’employeur d’au moins 50 %. Elle s’adresse à tous les collaborateurs, quelle que soit leur ancienneté.
  • Les salariés du secteur public : Ils peuvent opter pour une mutuelle santé générale ou spécialisée, adaptée à leur profession. Par exemple, il existe des mutuelles dédiées aux professionnels de la santé, de l’éducation nationale, aux fonctionnaires expatriés, aux agents territoriaux, etc.
  • Les travailleurs non-salariés / travailleurs indépendants : ils sont libres de souscrire la complémentaire santé de leur choix. Certaines sont expressément dédiées aux indépendants avec des prestations particulières. Mais cela ne doit pas être la seule variable dans leur choix. Si vous êtes concerné, vérifiez avant tout le niveau de remboursement, s’il est possible d’intégrer votre famille, etc.
  • Les retraités et les étudiants : ils ont également la possibilité de souscrire une complémentaire santé, qu’elle soit généraliste ou adaptée à leurs besoins.
  • Les personnes à faible revenu peuvent quant à elles bénéficier de ce que l’on appelait la CMU, devenue la complémentaire santé solidaire.

Qu’est-ce qu’une Assurance prévoyance ?

Complémentaires santé et assurance prévoyance, quelles différences ? 1

L’assurance prévoyance se concentre de son côté sur la protection financière en cas d’aléas de la vie : le décès, l’invalidité, l’incapacité de travail, ou la perte d’autonomie. Elle vise à assurer le maintien du niveau de vie de l’assuré et/ou de ses proches en cas d’événements imprévus avec une perte de ressources.

Son seul point commun avec la complémentaire santé réside dans le fait que, dans les deux cas, l’argent versé permet de compléter le remboursement ou l’indemnisation par l’Assurance Maladie.

💡A savoir : dans le langage courant, on confond souvent l’assurance prévoyance ou l’assurance décès avec l’assurance vie. L’assurance prévoyance ou assurance décès est un contrat souscrit pour lequel il faut verser chaque mois une cotisation. L’assurance vie est au contraire un placement financier avec un certain niveau de risques, qui permet, en cas de décès, de verser un capital à la ou aux personne(s) de son choix.

Est-elle obligatoire ?

Non, une assurance prévoyance n’est pas obligatoire. Mais elle est à envisager pour vous protéger si vous êtes seul pour payer des frais inhérents à un accident de la vie, ou protéger financièrement votre famille en cas de décès.  

Ainsi, si vous êtes victime d’un accident ou d’une maladie qui vous empêche de reprendre une activité professionnelle, selon le contrat souscrit, vous pourrez bénéficier d’une indemnisation en une fois ou d’une rente. De cette façon, vous pourrez compenser une partie de votre perte de revenu.

En cas de décès, l’assurance prévoyance permet de verser à votre famille un capital en une fois, ou une rente. Cette dernière peut être dédiée à aider le conjoint survivant ou servir à l’éducation des enfants.

Qui peut souscrire une assurance prévoyance ?

Toute personne majeure peut contracter une assurance prévoyance ou une assurance décès. Dans les entreprises, les cadres bénéficient d’un contrat collectif d’assurance décès prévu par l’entreprise. Pour les autres catégories, cela dépend s’il y a ou non un accord collectif.

Sur le plan individuel, l’assurance décès est un bon moyen de protéger vos proches s’il vous arrive quelque chose. Le montant de la cotisation est par ailleurs assez raisonnable, ce qui laisse la possibilité à de nombreux actifs de souscrire.

Par ailleurs, les professions libérales et les chefs d’entreprise ont tout intérêt à avoir une assurance prévoyance. Elle permet une sécurité financière indispensable, non seulement personnellement, mais aussi pour l’entourage familial et l’entreprise.  

En cas de décès prématuré, elles garantissent le versement d’un capital ou d’une rente à leurs proches, assurant ainsi la pérennité financière de ces derniers. De même, en cas d’incapacité de travail ou de maladie prolongée, ces assurances couvrent une partie voire la totalité du revenu perdu, permettant de maintenir leur niveau de vie et, dans certains cas, d’assurer la continuité de l’activité professionnelle.

Complémentaire santé, assurance prévoyance : faut-il choisir ?

Complémentaires santé et assurance prévoyance, quelles différences ? 2
  • Le plus essentiel est d’abord d’avoir une complémentaire santé pour vous et votre famille pour faire face aux frais médicaux et être suffisamment remboursé.  
  • L’assurance prévoyance ou l’assurance décès sont cependant des contrats à envisager en parallèle, en fonction de votre situation personnelle et comment vous souhaitez protéger votre famille ou votre situation en cas de décès ou d’incapacité.

Conclusion

La complémentaire santé se concentre ainsi sur la couverture des frais de santé, alors que l’assurance prévoyance a pour objectif de sécuriser financièrement l’assuré et ses proches en cas d’événements inattendus. Dans les deux cas, veillez à bien étudier vos besoins et comparez les offres disponibles pour trouver la complémentaire santé et l’assurance prévoyance correspondant à son profil.

À lire ensuite :

Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors 3

Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors

Les problèmes de mémoire ne sont pas une fatalité, même avec l'avancée en âge. Il existe des moyens de prévenir et de réduire les troubles de la mémoire, en adoptant une bonne hygiène de vie, en stimulant son cerveau et en surveillant sa santé. Il est également important de savoir distinguer les pertes de mémoire bénignes des signes d'une maladie neurodégénérative, qui nécessitent une prise en charge médicale.
Conseils et prévention santé
"La santé orale est intimement liée à la santé générale" 4

"La santé orale est intimement liée à la santé générale"

L’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire est née de la volonté de la profession et de ses instances de rassembler tous les chirurgiens-dentistes engagés en faveur de la prévention orale. Depuis plus de 57 ans, notre engagement en faveur de la promotion de la santé bucco-dentaire et de la prévention a naturellement donné à notre union une place singulière et pionnière.
Conseils et prévention santé
Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences 5

Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences

Que l’on soit un jeune conducteur ou ayant un permis datant de quelques décennies, le Code de la route peut sembler être une chose entendue. Mais les sujets les plus simples ont parfois besoin d’une piqûre de rappel. C’est notamment le cas des arrêts et stationnements. Ainsi, comment vous arrêter et vous stationner dans les règles de l'art, sans gêner la circulation ni risquer une contravention ? Découvrez ici les différents types de panneaux indicateurs, les règles à connaître selon les situations et les conséquences en cas d'infraction.
Conseils et prévention routière
Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ? 6

Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ?

Ces dernières années, les multiples crises qui se sont succédé depuis celle du Covid 19 ont laissé de nombreuses traces psychologiques parmi la population. Pourtant, la santé mentale reste taboue, voire stigmatisée. Ainsi, selon une étude Ipsos dévoilée en 2024, 78% des Français considèrent qu’elle est aussi importante que la santé physique, mais seulement 34% estiment que les deux sont traitées de la même manière par le système de santé. Regardons ici quels sont les troubles psychiques les plus fréquents chez les actifs, quelles en sont les causes et les conséquences sur la vie quotidienne, et comment se faire aider.
Conseils et prévention santé
Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention 7

Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention

Vous avez remarqué que votre enfant a du mal à se concentrer, à rester en place, à suivre les consignes à l’école ou chez vous ? Il est peut-être atteint du trouble du déficit de l'attention (TDA), avec ou sans hyperactivité (TDAH)*. Mais nous disons bien « peut-être », car seuls des examens peuvent le déterminer. Abondamment commenté sur les réseaux sociaux, ce trouble touche environ 5% des enfants et peut avoir des répercussions importantes sur le développement, la scolarité et la vie sociale de votre enfant. Mais il existe des solutions pour l'aider à mieux vivre avec son trouble et à réussir à l’école malgré cela. Voici un guide pour poser les bases et avancer avec votre enfant dans cette voie s’il est concerné !
Conseils et prévention santé
Les dépistages conseillés après 50 ans 8

Les dépistages conseillés après 50 ans

Même si la maladie peut toucher à tout âge, la cinquantaine est une période charnière pour prendre particulièrement soin de soi. C’est en effet à cet âge que le risque augmente, notamment s’agissant du cancer et des maladies cardiovasculaires. Parmi les actions de prévention, les dépistages sont essentiels pour détecter à temps des maladies aux conséquences parfois fatales.  Les chiffres le montrent : profiter des dépistages réguliers, de manière organisée et gratuite, diminue drastiquement les risques de mortalité.
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter