Comment prévenir les accidents domestiques ?

12 mai 2022

Les accidents domestiques font partie de ceux que l’on n’attendait pas. Comme pour la qualité de l’air intérieur, la plupart des gens ont tendance à croire que leur domicile est un lieu plus sûr que l’extérieur. Or entre les chutes, les brûlures, les intoxications ou l’électrocution, les risques sont multiples et touchent particulièrement les enfants et les personnes âgées. Regardons comment prévenir de tels accidents avec quelques conseils et matériels adaptés.

accidents domestiques
Crédit photos : Stocklib

Les chiffres des accidents domestiques

Dans les statistiques en France, les accidents domestiques sont comptabilisés dans ce que l’on appelle les accidents de la vie courante, ou Ac-VC. Ces traumatismes dits non intentionnels entraînent en moyenne, selon la DGCCRF, 5 millions de visites aux urgences par an et 20 000 décès. Des accidents qui auraient pu être évités et qui ne concernent pas seulement les enfants et les personnes âgées.

Ainsi, l’actualité récente a montré que les jeunes adultes peuvent aussi avoir des comportements amenant à des drames, avec par exemple des électrocutions dues à un smartphone branché dans la salle de bain ou les surdoses médicamenteuses. Mais même en étant prudente, toute personne peut glisser et chuter chez elle à cause d’un obstacle sur son chemin ou parce que ses semelles de chaussures sont glissantes.

Quels sont les différents types d’accidents domestiques ?

  • La chute : dans les escaliers, sous la douche, en atteignant la fenêtre, en butant contre un objet, en se prenant les pieds dans le tapis, etc.
  • L’intoxication : alimentaire, aux médicaments, à des produits non consommables (pastilles de lessive, javel et autres produits ménagers)
  • La suffocation : un objet ou un aliment dans la trachée
  • Les brûlures : fer à repasser, plaque de cuisson, eau bouillante, etc.
  • Les noyades : dans la piscine, mais aussi dans la baignoire (un enfant peut se noyer dans seulement 20 centimètres d’eau)
  • Les coupures : en cuisinant ou en bricolant
  • Les électrocutions : dans la salle de bain le plus souvent

Sachez que les chutes constituent la majorité des accidents domestiques, à 60 % chez les enfants et à 80 % chez les personnes âgées.

De plus, les accidents domestiques sont la 1ère cause de mortalité chez les jeunes enfants.

Quels sont les dangers de la maison ?

Pièce par pièce, regardons quels sont les dangers de la maison.

Dans la cuisine

1/4 des brûlures dans la maison concernent la cuisine et 1/4 de ces brûlures touchent les enfants. C’est dire si cette pièce est celle de nombreux périls de la vie courante. Entre les casseroles d’eau bouillante, les plaques de cuisson, les projections d’huile, les contenants qui sortent du four, et les coupures (couteaux, boîtes de conserve, ciseaux, etc.) les risques ne manquent pas.

Dans le salon

Moins dangereux que la cuisine, le salon est pourtant le théâtre d’environ 9 % des accidents domestiques, selon une étude OpinionWay. Cela s’explique par les prises électriques, de plus en plus nombreuses, les différents objets qui traînent et qui peuvent causer des chutes, ou encore la table basse où se trouvent de temps à autre des biscuits apéritifs, qui peuvent causer des fausses routes et entraîner une suffocation. S’ajoutent à cela les coins de tables qui peuvent blesser les enfants.

Dans la chambre

Pour la plupart des adultes, la chambre n’est pas un lieu accidentogène. Mais pour les enfants, le risque est autrement plus important. On estime par exemple qu’en moyenne 250 enfants de moins de 15 ans tombent par la fenêtre chaque année. D’autres encore, en sautant trop rapidement sur leur lit, se font des fractures ou se tapent la tête sur la rambarde du lit. Les tout petits risquent quant à eux la suffocation par l’ingestion de petits jouets ou éléments.

Dans la salle de bain

Dans une salle d’eau, les dangers viennent de partout. D’abord, de l’humidité, avec un risque par les appareils électriques et de chute quand le sol est mouillé ou la douche glissante. Cela s’ajoute à la question de la pharmacie, lorsque des enfants parviennent à attraper des médicaments en pensant que ce sont des bonbons ou pour faire comme maman ou papa.

À l’extérieur et dans le garage

Le jardin et le garage sont aussi deux endroits où le danger est réel. Les outils de jardinage, la tondeuse à gazon sont à l’origine de blessures graves. Sans parler du barbecue qui cause des blessures diverses et variées (brûlures, coupures, intoxications) s’il n’est pas bien géré et surveillé. Dans le garage, tout ce qui est outillage et matériel d’entretien pour les voitures et le jardin est une cause d’accident domestique, auquel s’ajoute bien sûr celle de la voiture qui recule sans voir qu’un enfant est derrière et autres dramatiques accidents.

Conseils de base pour éviter les accidents domestiques

  1. Ne pas laisser les câbles accessibles : un fer à repasser laissé branché ou encore chaud avec des fils qui peuvent être atteints par un enfant, ou qui risquent de faire obstacle, représentent un danger important de brûlures graves
  2. Placer en hauteur les équipements dangereux : les berlingots de lessive qui peuvent être pris pour des bonbons, la bouteille ou les pastilles de javel, et tous les produits ménagers ne doivent pas être à la portée des enfants. De même que les médicaments dans la salle de bain.
  3. S’assurer que les enfants ne sont pas dans les parages : avant de démarrer sa tondeuse à gazon, avant de reculer son véhicule dans le garage, près du barbecue, etc.
  4. Éviter de laisser traîner des objets par terre quand des personnes âgées sont dans la maison. Ils peuvent être une cause de chutes, et parfois aussi pour les personnes jeunes !
  5. Placer des protections sur les meubles à angle droit
  6. Bloquer l’ouverture des fenêtres pour empêcher les chutes dans les chambres où se trouvent de jeunes enfants et placer des barrières de sécurité pour empêcher les chutes dans les escaliers. Il faut aussi installer des protections dans les prises électriques.
  7. Chez les personnes âgées, il est important de disposer dans la douche et dans les toilettes des barres de maintien pour éviter les chutes

La sécurité dans la maison pour éviter les accidents domestiques est aussi une question de prévention auprès de la famille, surtout vis-à-vis des enfants et des jeunes qui ne sont pas toujours conscients de certains dangers. C’est notamment le cas avec les appareils électroniques dans la salle de bain. Il faut absolument les alerter sur le risque de danger mortel du rechargement de leur appareil dans cette pièce.

Quelle assurance pour les accidents domestiques ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les assurances multirisque habitation ne couvrent pas systématiquement les accidents de la vie. Elles sont avant tout dédiées aux biens matériels. Pour bénéficier d’une assurance supplémentaire en cas de dommages physiques liés à un accident domestique, il faut souscrire une garantie accident de la vie (GAV). Elle prend en charge l’invalidité en plus de l’assurance maladie et le décès, en somme uniquement les conséquences durables sur la personne blessée ou sa famille. Une simple coupure ou même une entorse légère ne donnent pas droit à une indemnisation.

Les accidents bêtes sont parfois les plus dramatiques. Et quand ils surviennent chez soi, ils posent d’autant plus de questions : pourquoi ? Comment ? Auraient-ils pu être évités ? Pour ne pas se retrouver dans cette situation, mieux vaut prendre quelques précautions, parfois évidentes, mais que l’on peut oublier.

À lire ensuite :

Les femmes enceintes et la conduite : comment conduire sans prendre de risques ? 1

Les femmes enceintes et la conduite : comment conduire sans prendre de risques ?

toutes leurs facultés physiques et psychologiques avant de prendre le volant. Les femmes enceintes sont en effet confrontées à des défis lorsqu'il s'agit de conduire en toute sécurité, pour elles-mêmes et pour leur bébé. Voici comment évaluer si vous-même ou votre compagne êtes apte à conduire et si oui, jusqu’à quel moment.
Conseils et prévention santé
Les affections neurologiques chez les séniors : comment les détecter et les limiter ? 2

Les affections neurologiques chez les séniors : comment les détecter et les limiter ?

conséquences graves sur leur qualité de vie et celles de leurs proches. Même si le vieillissement des cellules est l’une des principales causes, vous pouvez agir sur d’autres raisons pour les prévenir ou limiter sur leur gravité. De même, les détecter rapidement permet de mieux les traiter et d’atténuer leurs effets sur le quotidien.
Conseils et prévention santé
Comment prévenir l’obésité chez les enfants ? 3

Comment prévenir l’obésité chez les enfants ?

Enjeu de santé publique, l’obésité chez les enfants représente un risque pour leur santé future. En raison du manque d’activité physique, d’une alimentation mal adaptée ou d’une santé mentale fragile, le risque de grossir est élevé. En tant que parents, grands-parents ou accompagnateurs de jeunes enfants en surpoids, vous pouvez agir pour que la courbe diminue et qu’ils se sentent bien avant tout. Découvrez ici comment détecter un surpoids infantile et agir pour un rapport sain avec la nourriture.
Conseils et prévention santé
Les nouvelles technologies au service des séniors 4

Les nouvelles technologies au service des séniors

Plus l’espérance de vie augmente, plus les séniors deviennent des usagers des nouvelles technologies. De l’aide à l’autonomie, aux outils qui permettent de communiquer avec leurs proches, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour les divertir, les informer, les aider à bouger ou tout simplement les relier au monde. Petit tour d’horizon des technologies déjà disponibles et de celles qui arriveront ces prochaines années !
Conseils et prévention santé
Prévention : le syndrome du bébé secoué 5

Prévention : le syndrome du bébé secoué

des affaires judiciaires qui mettent ce sujet à la une. Terrible épreuve, aux conséquences tout aussi dramatiques pour l’enfant, la famille et la ou le responsable, ce sujet mérite d’être expliqué en détail pour éviter que d’autres drames n’arrivent.
Conseils et prévention santé
Comment prévenir et combattre les troubles musculosquelettiques ? 6

Comment prévenir et combattre les troubles musculosquelettiques ?

es troubles musculosquelettiques, ou TMS, sont les maladies professionnelles les plus courantes. Et pour cause, des métiers « de bureau » aux professions manuelles qui réalisent des tâches pénibles, tous les actifs peuvent être concernés. Mais que sont-ils exactement et comment les prévenir au mieux ?
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Contactez un conseiller dédié
    Retrouvez-nous dans nos agences

    Boulogne-Billancourt 92100
    9, rue de Clamart
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30
    sans interruption

    Le Mans 72100
    314, boulevard Demorieux
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 11h50 et de 13h à 16h15

    Agences dédiées aux salariés Renault

    Guyancourt – 78280
    La Ruche – Connecteur 6 A
    Ouvert de 8h à 16h15
    sans interruption

    Le Plessis-Robinson – 92350
    Bâtiment Novadis – Module 4
    Connecteur Blanc
    Ouvert de 8h à 12h et de 13h à 16h15 du lundi au jeudi