Canicule et personnes âgées : quels réflexes adopter ?

13 juillet 2022

Alors que les fortes chaleurs arrivent de plus en plus souvent et de plus en plus tôt à peine l’été entamé, comment protéger au mieux les personnes âgées ? Après la terrible canicule de 2003 qui a coûté la vie à près de 20 000 d’entre elles en France, des mesures gouvernementales ont été prises pour les protéger. Mais, personnellement, comment faire face à la canicule et apporter aux séniors une aide efficace ? Quels sont les gestes essentiels ?

canicule
Crédit photos : Stocklib

La canicule et les personnes âgées : du drame jusqu’à la prise de conscience

Véritable désastre sanitaire à l’été 2003, la canicule reste pour tous ceux qui l’ont vécue comme une période traumatisante. Après plusieurs années de statistiques, le bilan a finalement été établi à 19 490 morts directement liées aux fortes chaleurs qui ont duré une quinzaine de jours.

Jamais dans l’histoire récente, la France n’avait été aussi durement touchée dans sa démographie par un phénomène météorologique. Parmi les causes avancées : la forte bétonisation et le manque de végétaux en ville qui créent des îlots de chaleur, augmentant ainsi la température (+ 5 degrés) déjà très élevée. C’est ainsi en Île-de-France que les morts ont été les plus nombreuses.

Les obligations des maires au sein du Plan Canicule

Parmi les leçons de ce tragique épisode sanitaire, l’isolement des personnes âgées a été mis en avant. Ce qui a été suivi de mesures, à commencer par le Plan Canicule pour mieux cibler les besoins des séniors et prendre régulièrement de leurs nouvelles. Les mairies, au plus près des citoyens, sont depuis en première ligne. Elles ont ainsi plusieurs obligations :

  • Tenir un registre des personnes âgées et de celles en situation de handicap, puis le mettre à jour
  • Lorsque le Plan Canicule passe en niveau 3 (il va jusqu’à 4), les préfets peuvent en demander une copie
  • L’identification des lieux climatisés en cas de réquisition pour les personnes âgées
  • Se mettre en relation avec les associations qui savent identifier les personnes à risques

Les EHPAD sont de leur côté concernés par le Plan Bleu qui les oblige à mettre en place des mesures pour rafraîchir les résidents et à s’assurer de leur bonne hydratation.

Fortes chaleurs et risques pour la santé des séniors

La chaleur est d’autant plus problématique chez les personnes âgées car celles-ci la ressentent moins et ne se rendent pas compte de leur besoin de se rafraîchir. Aujourd’hui la plupart des séniors connaissent cependant les risques de la chaleur et suivent les recommandations pour garder au maximum la fraîcheur dans leur habitation.

Seulement, tous ne sont pas logés à la même enseigne. Ainsi, lorsque l’on vit dans un appartement sous les toits à Paris, difficile de se rafraîchir correctement. Les risques pour la santé sont donc à évaluer au cas par cas pour les personnes qui vivent chez elles. Ce qui implique par conséquent l’attention des proches, tout comme du tissu associatif pour les personnes âgées isolées.

La sensation de soif altérée avec l’âge

Les personnes âgées ne ressentent plus autant la soif au fil des années. Cela s’explique par une perte de sensibilité des récepteurs, ce qui est directement lié au vieillissement. Contrairement aux autres personnes qui ressentent la soif notamment par une sécheresse buccale, les séniors n’ont plus cette perception, ce qui les conduit à boire moins d’eau. Le phénomène de déshydratation est donc plus courant et d’autant plus dangereux particulièrement en cas de canicule.

La chaleur est également moins ressentie

Même si ce n’est pas une vérité universelle, la plupart des personnes âgées ressentent aussi moins la chaleur. Pour autant, cela ne signifie pas que celle-ci n’a pas d’effets négatifs sur leur métabolisme, bien au contraire.

Une température corporelle qui a plus de mal à baisser

En vieillissant, les femmes et les hommes perdent peu à peu leur capacité à transpirer et par conséquent le corps ne parvient pas à abaisser sa température naturellement. Cela peut alors causer un coup de chaleur, soit une montée de fièvre qui peut s’avérer fatale chez les plus fragiles.

Des causes annexes qui amplifient le risque

Les personnes âgées sont aussi plus nombreuses à souffrir de maladies chroniques (pathologies cardio-vasculaires, diabète, perte de motricité, etc.) qui sont autant de causes supplémentaires aux malaises dus à la chaleur en période de canicule.

Aider concrètement les personnes âgées lors de la canicule

Certaines actions qui paraissent évidentes ne le sont pas toujours pour des personnes qui ne ressentent pas la hausse des températures dans leur logement. S’il est important de répéter ce qu’il faut faire, il est aussi indispensable d’agir soi-même pour maintenir chez elles une température supportable dans les pièces :

  1. Ouvrir les volets et les fenêtres tôt le matin et faire des courants d’air.
  2. Fermez les volets et les fenêtres à partir de 10h le matin jusqu’à la fin de la journée
  3. Si cela est possible sur le plan de la sécurité du domicile, ouvrir les fenêtres la nuit.
  4. Placer des ventilateurs dans les pièces occupées et y ajouter une serviette humide, ce qui permet d’abaisser la température.
  5. Limiter l’utilisation des appareils électriques qui, en chauffant, font augmenter la température (à commencer par le four ou le fer à repasser, mais cela concerne aussi les petits équipements électroménagers).
  6. Si le domicile est difficile à rafraîchir, passer au moins 3 heures par jour dans un endroit climatisé. Cela peut être l’occasion d’aller siroter une boisson fraîche dans un centre commercial, d’aller au cinéma, au musée… Si tout cela est possible physiquement bien sûr.
  7. Mouiller les bras et les jambes avec un gant et brumiser à tout moment de la journée (un vaporisateur pour les plantes fait parfaitement l’affaire, inutile d’acheter des atomiseurs jetables qui ne sont pas écologiques).

Il est également bon d’appliquer quelques conseils pour préparer au mieux ses sorties lors des canicules :

  1. Ne pas sortir après 11h du matin et privilégier la tombée de la nuit
  2. Sortir avec un chapeau ou une casquette.
  3. Eviter toutes les activités extérieures (jardinage, bricolage, vélo…).

Enfin, l’alimentation joue également un rôle important lors des canicules :

  1. Manger des fruits et des légumes qui sont de bons nutriments gorgés d’eau (notamment les melons, les pastèques, les abricots, autrement dit tout ce qui recouvre les étals l’été), ainsi que des sorbets.
  2. Conseiller à la personne âgée de porter des vêtements clairs qui, contrairement aux sombres, n’absorbent pas la lumière et donc la chaleur, mais la renvoient.
  3. Boire de l’eau tout au long de la journée. Pour cela : placer des bouteilles ou des pichets partout dans le logement. Puis vérifier que leur contenu diminue, et enfin les remplir à nouveau tous les jours.
  4. Pour toutes les boissons : ne pas les boire glacées, mais à température ambiante. Dans le cas contraire, cela entraîne un effort du corps pour rétablir sa température, soit l’effet contraire du rafraîchissement attendu.
  5. Eviter l’alcool qui … déshydrate ! Ne pas hésiter à lui faire goûter des boissons aromatisées sans sucre ou des eaux pétillantes pour plus de fantaisie. Cela peut aider à la faire boire.
  6. Ne pas hésiter à contacter son médecin traitant en cas de problème ou de questions à propos des conséquences éventuelles de la chaleur sur les médicaments pris par la personne âgée.

À mesure que la population vieillit et que les canicules deviennent plus fréquentes et intenses, la prise en charge des personnes âgées concerne chacun d’entre nous. Et ce sont parfois les plus petits gestes de bon sens qui font la différence !

Pour se renseigner sur les conditions météos, visitez régulièrement le site Météo France

À lire ensuite :

Les solutions de formation et reconversion professionnelle dédiées aux seniors

Après 55 ans, des questions peuvent se poser quant à son avenir professionnel. Il n’y a pourtant pas d’âge pour se former ou se reconvertir et ainsi donner un nouveau souffle à votre carrière. Voici des solutions pour entamer une nouvelle étape et, peut-être, encore de longues années au profit d’un métier épanouissant. Seniors : quel(...)

Appel à candidature aux postes d’administrateur pour Mobilité Mutuelle

L’Assemblée Générale constitue le temps fort de la démocratie participative de votre mutuelle. L’Assemblée Générale, qui se tiendra le 13 juin 2024, permettra à vos délégués de prendre part, par leur vote, aux décisions importantes concernant la gouvernance de Mutuelle Renault – Mobilité Mutuelle. Cette année en particulier, la mutuelle renouvelle le tiers de ses administrateurs pour(...)
Perturbateurs endocriniens : quels risques pour la santé ? 1

Perturbateurs endocriniens : quels risques pour la santé ?

ue cachent ces substances qui sont présentes partout dans notre environnement et finissent dans notre sang ? Quelles en sont les conséquences sur la santé et comment s’en prémunir ? Voici les réponses.
Conseils et prévention santé
Guide de la conduite accompagnée (AAC)   2

Guide de la conduite accompagnée (AAC)  

À partir de 15 ans, les jeunes peuvent apprendre à conduire avec un adulte, c’est le principe de la conduite accompagnée ou apprentissage anticipé de la conduite (AAC). En complément des cours dispensés par une auto-école, elle leur permet de gagner en expérience et en confiance. Mais ce mode d’apprentissage suppose de faire les bons choix. Découvrez ici comment bénéficier de la conduite accompagnée, quelles sont ses modalités et aussi que faire si votre enfant ne souhaite pas anticiper sa conduite. Tout cela, pour une conduite sûre dès les premières années du permis !
Conseils et prévention routière
Les solutions de colocation chez les seniors : avantages et fonctionnement 3

Les solutions de colocation chez les seniors : avantages et fonctionnement

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la colocation n'est pas seulement réservée aux étudiants ou aux jeunes actifs. De plus en plus de seniors optent pour cette formule de logement
Conseils et prévention santé
Mieux comprendre l'endométriose 4

Mieux comprendre l'endométriose

L'endométriose est une maladie chronique qui touche environ 1 femme sur 10 en France. Malgré une meilleure information, elle reste encore méconnue du grand public et de certains professionnels de santé. Pour autant, la prise en charge évolue aujourd’hui de manière positive. Qu’est-ce que l'endométriose ? Comment se manifeste-t-elle ? Quelles sont ses causes et ses conséquences ? Comment la traiter et la soulager ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre avec pour objectif de vous informer et de vous sensibiliser à cette maladie qui affecte la vie de nombreuses femmes.
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter