La camptocormie chez les séniors : risques et prévention

24 mai 2023

Le dos voûté très prononcé chez certaines personnes âgées porte un nom : la camptocormie. Loin d’être anodine, il s’agit d’une réelle pathologie à prendre au sérieux et à prévenir. Et pour cause, elle détériore la qualité de vie des seniors et leur autonomie. Les proches, dont les enfants, peuvent jouer un rôle pour empêcher, ou au moins réduire, l’apparition du dos rond chez leurs parents, en lien avec les professionnels de santé. Découvrez ici des solutions pour limiter les douleurs et la gravité du dos courbé.

La camptocormie chez les séniors : risques et prévention 1
Crédits photo : Stocklib

Définition de la camptocormie

La camptocormie, également connue sous le nom de dos rond, dos voûté, ou maladie du dos courbé, est une pathologie physique invalidante. Elle se caractérise par une flexion excessive de la colonne vertébrale chez les personnes âgées. De façon plus imagée, nous avons tous en tête cette position en L ou en O caractéristique, comme si le tronc n’était plus soutenu par rien.

La camptocormie peut varier en intensité :

  • Une légère courbure pour certaines personnes
  • À une déformation plus sévère

Ce qui, dans tous les cas, génère une posture difficile au quotidien, que ce soit pour marcher ou pour toute activité.

La moyenne d’âge des personnes touchées se situe à 70 ans, mais la maladie peut toucher des individus à partir de 55 ans. Les femmes sont aussi plus concernées que les hommes. C’est ainsi que le profil type du patient, ou plutôt de la patiente, est une femme de plus de 60 ans (source).

📌A noter : cette pathologie se produit seulement debout et disparaît généralement une fois que la personne est allongée, non sans douleur néanmoins.

Quelles sont les causes du dos voûté ?

Les causes exactes de la camptocormie chez les personnes âgées ne sont pas encore complètement comprises, mais plusieurs facteurs peuvent expliquer son apparition :

Parmi eux, on trouve des troubles neuromusculaires :

Des facteurs mécaniques, parfois anciens, peuvent jouer un rôle dans son apparition, comme :

  • Des problèmes de colonne vertébrale
  • Un déséquilibre musculaire
  • Des douleurs dorsales chroniques liées à d’autres pathologies

Quelles sont les conséquences de la camptocormie ?

Avoir le dos courbé entraîne des conséquences néfastes principalement sur la qualité de vie des personnes âgées. En plus de déclencher des douleurs dorsales, la camptocormie diminue la mobilité et l’autonomie. D’autres conséquences sont possibles, comme des effets sur la fonction respiration et digestive.

Même si c’est a priori secondaire, les conséquences sont aussi, pour certaines personnes, d’ordre esthétique. Difficile en effet d’accepter d’être voûté, surtout lorsque l’on se sent encore autonome par ailleurs.

Comment la prévenir ?

Bien qu’il ne soit pas possible de prévenir complètement la camptocormie chez les personnes âgées, certaines mesures aident à réduire les risques et à retarder sa progression :

Pratiquer une activité physique

Le fait de maintenir une activité physique régulière, qui soit adaptée aux capacités individuelles, renforce les muscles du dos. Avant d’être touché par cette pathologie, il est ainsi intéressant, tout au long de sa vie d’adulte, de faire travailler son dos. Le rameur par exemple est un excellent moyen de le muscler et de conserver une posture bien droite. D’une manière générale, sont bénéfiques les exercices :

  • De renforcement musculaire
  • D’étirement
  • D’équilibre

La gymnastique douce comme le Pilates, ou encore le Yoga, sont d’excellents moyens de conserver un dos bien droit. Dans tous les cas, que ce soit pour vous ou pour un proche, faites appel à des professionnels pour réaliser les bons mouvements.

Maintenir son « poids santé »

Tout au long de la vie et a fortiori lorsque l’on arrive à l’âge de 60 ans, il est important de maintenir un poids adapté à sa physionomie. Car les régimes yoyo – perdre du poids, mais en reprendre encore plus ensuite – et le surpoids entraînent une pression sur la colonne vertébrale, ce qui est un des multiples facteurs du dos courbé. Inversement, un poids stable permet de réduire cette pression et de prévenir les déséquilibres musculaires.

Adopter une posture adaptée

Faire en sorte d’avoir une posture adaptée lors des activités quotidiennes, ne serait-ce que pour s’asseoir, se pencher et soulever des objets, réduit la contrainte sur le dos.

Consulter en cas de problèmes de dos

Ne considérez pas que souffrir du dos lorsqu’on vieillit est normal. En cas de douleur, consultez votre médecin traitant. Il pourra vous prescrire différents examens, pour écarter certaines pathologies, et éventuellement vous orienter vers un spécialiste.

Plus encore, en cas de douleurs dorsales persistantes ou de changements posturaux significatifs, consulter un professionnel de santé est indispensable. Et cela d’autant plus qu’un diagnostic précoce peut aider à déceler d’autres pathologies.

📌Pour diagnostiquer une camptocormie, une IRM doit être pratiquée. 

Comment soigner la camptocormie ?

Hélas, la camptocormie n’est pas une pathologie qui peut reculer naturellement. Néanmoins, il est possible de limiter la courbure du dos et de soulager les douleurs.

Pour cela, les spécialistes recommandent une approche multidisciplinaire dans la prise en charge de la maladie et du défaut de posture. Ainsi, en plus du médecin traitant, un kinésithérapeute et l’intervention d’un ergothérapeute permettent d’élaborer un traitement personnalisé, notamment pour adapter le lieu de vie du patient.

À cela s’ajoute un dispositif de soutien : une orthèse de dos (ou corset / ceinture lombaire). Une canne ou un déambulateur sont aussi nécessaires dans certains cas avancés. Cela aide également à soulager les douleurs dorsales.

Que penser de la chirurgie ?

La chirurgie du rachis est aussi possible, mais l’opération est très lourde et nécessite notamment la pose de vis, avec d’importants risques de complications. Si bien que chez le patient âgé, ce choix est très rarement fait. D’autant moins que de nombreux patients souffrent d’une autre maladie dont la camptocormie est une conséquence.

Parmi les différentes pathologies qui peuvent survenir après 60 ou 70 ans, la maladie du dos courbé est une de celles les plus invalidantes au quotidien. Pour éviter cela, en dehors des complications dues à la maladie de Parkinson, l’activité physique est essentielle pour ne pas laisser s’affaisser l’épine dorsale. Lorsque la maladie survient, l’important est de consulter afin d’améliorer la qualité de vie et de prévenir les complications qui peuvent survenir. La camptocormie est une réelle maladie qu’il faut traiter comme telle.

À lire ensuite :

La mobilité des jeunes en France : quels sont les moyens, les aides et les formations disponibles ? 2

La mobilité des jeunes en France : quels sont les moyens, les aides et les formations disponibles ?

Saviez-vous que les jeunes sont les plus touchés par les difficultés de déplacement ? Si celles-ci concernent plus largement certains territoires, les chiffres montrent une réelle perte de chance tant au niveau professionnel que pour les activités autres. Ainsi, selon le Baromètre des mobilités de l’association Wimoov en 2022, 23 % des étudiants ont renoncé à une activité de loisirs parce qu’ils n’avaient pas les moyens pratiques ou financiers de se déplacer. Mais quelle que soit leur situation financière, sociale et géographique, des solutions existent pour les aider.
Conseils et prévention routière
Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors 3

Lutter contre les problèmes de mémoire chez les seniors

Les problèmes de mémoire ne sont pas une fatalité, même avec l'avancée en âge. Il existe des moyens de prévenir et de réduire les troubles de la mémoire, en adoptant une bonne hygiène de vie, en stimulant son cerveau et en surveillant sa santé. Il est également important de savoir distinguer les pertes de mémoire bénignes des signes d'une maladie neurodégénérative, qui nécessitent une prise en charge médicale.
Conseils et prévention santé
"La santé orale est intimement liée à la santé générale" 4

"La santé orale est intimement liée à la santé générale"

L’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire est née de la volonté de la profession et de ses instances de rassembler tous les chirurgiens-dentistes engagés en faveur de la prévention orale. Depuis plus de 57 ans, notre engagement en faveur de la promotion de la santé bucco-dentaire et de la prévention a naturellement donné à notre union une place singulière et pionnière.
Conseils et prévention santé
Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences 5

Arrêts et stationnements : toutes les règles à connaître et conséquences

Que l’on soit un jeune conducteur ou ayant un permis datant de quelques décennies, le Code de la route peut sembler être une chose entendue. Mais les sujets les plus simples ont parfois besoin d’une piqûre de rappel. C’est notamment le cas des arrêts et stationnements. Ainsi, comment vous arrêter et vous stationner dans les règles de l'art, sans gêner la circulation ni risquer une contravention ? Découvrez ici les différents types de panneaux indicateurs, les règles à connaître selon les situations et les conséquences en cas d'infraction.
Conseils et prévention routière
Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ? 6

Actifs : Troubles psychiques quels sont les facteurs de risques et quelle prise en charge ?

Ces dernières années, les multiples crises qui se sont succédé depuis celle du Covid 19 ont laissé de nombreuses traces psychologiques parmi la population. Pourtant, la santé mentale reste taboue, voire stigmatisée. Ainsi, selon une étude Ipsos dévoilée en 2024, 78% des Français considèrent qu’elle est aussi importante que la santé physique, mais seulement 34% estiment que les deux sont traitées de la même manière par le système de santé. Regardons ici quels sont les troubles psychiques les plus fréquents chez les actifs, quelles en sont les causes et les conséquences sur la vie quotidienne, et comment se faire aider.
Conseils et prévention santé
Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention 7

Tout savoir sur le trouble du déficit de l’attention

Vous avez remarqué que votre enfant a du mal à se concentrer, à rester en place, à suivre les consignes à l’école ou chez vous ? Il est peut-être atteint du trouble du déficit de l'attention (TDA), avec ou sans hyperactivité (TDAH)*. Mais nous disons bien « peut-être », car seuls des examens peuvent le déterminer. Abondamment commenté sur les réseaux sociaux, ce trouble touche environ 5% des enfants et peut avoir des répercussions importantes sur le développement, la scolarité et la vie sociale de votre enfant. Mais il existe des solutions pour l'aider à mieux vivre avec son trouble et à réussir à l’école malgré cela. Voici un guide pour poser les bases et avancer avec votre enfant dans cette voie s’il est concerné !
Conseils et prévention santé

    Abonnez-vous à notre newsletter