Mois sans tabac : et si le confinement était un atout pour arrêter de fumer ?

6 novembre 2020
Mois sans tabac : et si le confinement était un atout pour arrêter de fumer ? 1

Chaque année, des milliers de fumeurs décident d’arrêter la cigarette à l’occasion du Mois sans tabac. Mais cette année, l’opération prend une tournure particulière avec le confinement. Un spécialiste nous indique comment cela peut tourner à l’avantage des volontaires.

Le 1er novembre va débuter le Mois sans tabac. Un mois durant lequel les acteurs de terrain, notamment les professionnels de santé, mais aussi les entreprises et les associations, sont mobilisés pour aider tous ceux qui le souhaitent à arrêter de fumer. Mais cette année, le dispositif soutenu par Santé Publique France prend une tournure particulière avec le confinement général, qui a commencé ce vendredi soir pour une durée de quatre semaines. 

Quand on sait que, selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), un quart des fumeurs auraient augmenté leur consommation de tabac lors du premier confinement, l’isolement et l’immobilité induites par cette mesure sont-ils vraiment propices à lâcher la cigarette ? Nous avons posé la question à Jean-Pierre Couteron, porte-parole de la Fédération Addiction et psychologue clinicien exerçant au Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA).

Le confinement, un bon prétexte pour changer ses habitudes

« Le contexte est certes un peu plus difficile, un peu plus anxiogène que d’habitude, mais il n’y a aucune raison de déprogrammer l’arrêt du tabac si on l’avait prévu », soutient Jean-Pierre Couteron. Selon lui, certains aspects du confinement pourraient même au contraire faciliter la tâche des volontaires. « Une partie des cigarettes est rattachée à des rituels. Pour ceux qui sont en télétravail, c’est l’occasion de s’en inventer d’autres », encourage-t-il. Sans pause café avec les collègues, sans soirées le week-end, l’envie de cigarette peut en effet être moins fréquente.

De plus, souligne le spécialiste, les aides destinées à soutenir les fumeurs dans leur choix d’arrêter le tabac sont toujours présentes. « Les boutiques de vapotage, les cabinets de médecins et de tabacologues, les pharmacies pour acheter les substituts nicotiniques, seront toujours ouverts. Le coaching peut aussi se faire à distance », fait-il remarquer. 

Un accompagnement en ligne pour surmonter les effets de l’arrêt du tabac, mais aussi celui du confinement

Quant aux « effets secondaires » de l’arrêt du tabagisme, tels que les sautes d’humeur ou l’envie de grignoter, qui pourraient être amplifiés par le confinement, le porte-parole de la Fédération Addiction insiste là-encore sur l’avantage de l’accompagnement tout particulier mis en place par le Mois sans tabac. « Le grignotage peut être entraîné par l’arrêt du tabac, mais aussi par le fait de rester bloqué chez soi, avec le télétravail. Là, c’est l’occasion de faire ‘d’une pierre deux coups’ car pendant le Mois sans tabac, des nutritionnistes, des spécialistes de l’alimentation sont mobilisés, vous répondent sur le site du Mois sans tabac et vous encouragent à mieux gérer la façon dont vous vous nourrissez. » De la même façon, les éventuels coups de blues peuvent être atténués grâce aux groupes de soutien et de parole, ainsi que par les ateliers sur la santé mentale et de relaxation mis en place, en ligne, à l’occasion du Mois sans tabac.

« Dans le contexte actuel, nous avons besoin de faire des choses ensembles, de s’épauler, de se faire du bien ensemble. Et ça peut paraître utopique, mais le Mois sans tabac peut être un prétexte pour cela », assure, enthousiaste, Jean-Pierre Couteron. Pour le moment, un peu plus de 98.000 personnes comptent participer à ce défi collectif. L’année dernière, 203.892 personnes s’étaient inscrites. Selon les chiffres dévoilés par le gouvernement en mars 2019, le Mois sans tabac a permis en deux ans à 1,6 million de personnes d’arrêter de fumer.


Source : LCI

À lire ensuite :

Mois sans tabac : et si le confinement était un atout pour arrêter de fumer ? 2

Confinement : 5 conseils pour retrouver le sommeil

Le confinement a des effets néfastes sur notre moral mais également sur notre sommeil. Le stress de cette période sanitaire ou l’augmentation du temps derrière les écrans dégradent la qualité de notre sommeil. Pour enfin retrouver un sommeil rapide et surtout réparateur, voici nos 5 conseils pour mieux dormir.
Actualités
COVID 19
Mois sans tabac : et si le confinement était un atout pour arrêter de fumer ? 3

VelyVelo, le vélo électrique pensé pour la livraison professionnelle

Pour répondre aux besoins spécifiques de la livraison urbaine professionnelle, VelyVelo a pensé une offre qui combine un vélo adapté et des services de maintenance.
Actualités
Mois sans tabac : et si le confinement était un atout pour arrêter de fumer ? 4

VIRUS DE L'HERPÈS : 4 CONSEILS POUR PRÉVENIR L'APPARITION DU BOUTON DE FIÈVRE

Il reste à vie dans l'organisme. Extrêmement contagieux, l’herpès, qui se traduit par un bouton de fièvre très désagréable, peut se transmettre par simple contact buccal ou par voie sexuelle. A l’occasion de la journée mondiale contre cette maladie virale, ce vendredi 20 novembre, voici quelques conseils pour la prévenir.
Actualités
Mois sans tabac : et si le confinement était un atout pour arrêter de fumer ? 5

CO2 : quelles sont les marques les plus vertueuses en France ?

Aujourd'hui seulement sept marques sont déjà passées sous le cap des 95g/km de CO2 rejetés par leurs véhicules particuliers neufs immatriculés en France. D’autres, spécialistes ou haut de gamme, ont davantage de souci à se faire.
Actualités
Mois sans tabac : et si le confinement était un atout pour arrêter de fumer ? 6

Alimentation et confinement : 5 aliments essentiels à mettre au menu

Coup de blues, fatigue... En plus de la dépression saisonnière, le confinement peut être stressant avec l'épidémie de Covid-19 et nous démoraliser. Voici 5 aliments à privilégier et 5 astuces du nutritionniste Raphaël Gruman pour garder le moral et booster ses défenses immunitaires.
Actualités
COVID 19
Mois sans tabac : et si le confinement était un atout pour arrêter de fumer ? 7

Confinement : les concessions automobiles s'organisent

Contrairement au mois de mars 2020, les groupes de distribution automobile ont anticipé le reconfinement annoncé par le gouvernement. La majorité gardent leurs activités après-vente et de livraison ouvertes et s'organisent pour sauver le commerce.
Actualités
COVID 19

Abonnez-vous à notre newsletter

Contactez un conseiller dédié
Retrouvez-nous dans nos agences

Boulogne-Billancourt 92100
9, rue de Clamart
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30
sans interruption

Le Mans 72100
314, boulevard Demorieux
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 11h50 et de 13h à 16h15

Agences dédiées aux salariés Renault

Guyancourt – 78280
La Ruche – Connecteur 6 A
Ouvert de 8h à 16h15
sans interruption

Le Plessis-Robinson – 92350
Bâtiment Novadis – Module 4
Connecteur Blanc
Ouvert de 8h à 12h et de 13h à 16h15 du lundi au jeudi