Accidents de trottinettes : la nouvelle mobilité au défi de la sécurité routière

6 juin 2019
Accidents de trottinettes : la nouvelle mobilité au défi de la sécurité routière 1

Source: Les Echos, le 15 mai 2019, par Gaëlle CARADEC


« Fracture des poignets, fracture et entorse des épaules, fracture du crâne, perte de connaissance… », le professeur Damien Léger énumère les blessures des conducteurs de trottinettes électriques. Ces cas ont été signalés par des urgentistes auprès du conseil médical de l’association Prévention routière, dont le Pr. Léger est membre. « Nous manquons de statistiques mais nos collègues des urgences observent de plus en plus d’accidentés », rapporte-t-il.


Direction le service de chirurgie orthopédique et traumatologique du groupe hospitalier Paris Saint-Joseph… La cheffe de service, la médecin Pomme Jouffroy, confirme soigner régulièrement des accidentés de trottinettes électriques et ce, depuis leur émergence à l’été 2018. « C’est logique : les trottinettes sont dangereuses, les usagers ne se protègent pas et roulent vite. Même si ces accidents restent marginaux dans notre activité, ils sont aujourd’hui un accident de la voie publique comme un autre », explique la chirurgienne.


Les conducteurs ne sont pas les seules victimes des accidents de trottinettes… Ces engins, lorsqu’ils roulent en particulier sur les trottoirs , mettent aussi en danger les piétons les plus vulnérables : les personnes âgées et les enfants. « Fracture du fémur, fracture du tibias, traumatisme crânien et perte de connaissance », poursuit le médecin de l’association Prévention routière. Il recommande de respecter des règles de vivre-ensemble, de ne pas dépasser les bus par la gauche, de porter un casque et, pour les plus jeunes, des protège-poignets. « On sensibilise déjà les élèves à ces nouvelles formes de mobilité lors de nos interventions scolaires », souligne le Pr. Léger.


Les engins de déplacements personnels (EDP) motorisés – trottinettes électriques, overboards et gyroroues – perturbent aujourd’hui le partage de l’espace public. Question sécurité : ils posent un dilemme. « Quand les conducteurs de trottinettes électriques sont sur le trottoir, ils mettent en danger les piétons. Quand ils sont sur la route, ce sont eux qui sont vulnérables. Ces nouveaux engins se déplacent là où on ne les attend pas. Ils créent de nouvelles interrelations conflictuelles avec les automobilistes, les cyclistes et les piétons », argumente Professeur Dominique Mignot, chercheur et directeur de département à l’Ifsttar – l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux.


Et l’apparition de ces nouveaux accidents sont d’autant plus difficiles à gérer que les EDP ne sont pas encore inscrits dans le code de la route. Pourtant, c’est une réalité à laquelle les assureurs ont dû s’adapter. « Certaines assurances ont développé des offres spécifiques pour les engins de déplacement personnel », relève Stéphane Pénet, directeur des assurances dommages et responsabilités de la Fédération Française de l’Assurance.


Les assureurs ont pointé deux caractéristiques de ces accidents : les conducteurs chutent souvent d’eux-mêmes. Il n’y a alors pas de conflits au niveau de la responsabilité civile. Par contre, peu des personnes qui achètent une trottinette électrique savent qu’elles ont l’obligation de s’assurer. « Nous nous attachons à sensibiliser les particuliers en dialoguant avec les constructeurs et les revendeurs d’EDP », précise Stéphane Pénet.


Au-delà des problématiques liées aux EDP, la fédération des assureurs reste en alerte quant aux nouvelles formes de mobilité : « On doit s’adapter aussi à la location d’automobiles à court-terme ou au covoiturage. La cohabitation de moyens des transports toujours plus variés posent des problèmes accidentogènes. Concernant les EDP, nous attendons une réglementation très claire pour nous adapter au mieux. »


Comment réguler un « instrument de liberté »?


Le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, annonce cette réglementation avant l’été, sous forme d’un décret en Conseil d’Etat. « Nous proposons d’assimiler les EDP aux vélos. Leur circulation sur le trottoir sera interdite, le port du casque obligatoire jusqu’à 12 ans et les engins bridés à 25 km/h. Des questions restent à résoudre : leur manque de visibilité la nuit ou leur présence sur les routes à plus de 50 km/h », résume-t-il.


Pris de court par la vitesse à laquelle les nouveaux EDP se sont répandus, la Délégation à la sécurité routière essaie d’anticiper les prochaines évolutions. « Nous faisons attention à ce que les principes utilisés dans le décret soient les plus neutres possible d’un point de vue technique, afin d’englober les innovations à venir. Depuis le Segway, les EDP se multiplient. C’est une invention perpétuelle », réfléchit Emmanuel Barbe.


Le sentiment de liberté que donnent les EDP pose une autre difficulté à leur régulation selon le délégué interministériel : « le succès de ces trottinettes se base sur un sentiment d’affranchissement des règles. Sécuriser un moyen de transport vu comme un instrument de liberté a toujours été une problématique de la sécurité routière. »


À lire ensuite :

Accidents de trottinettes : la nouvelle mobilité au défi de la sécurité routière 2

Handiguide : quelle offre sportive en cas de handicap ?

Le Handiguide des sports recense l'offre sportive adaptée près de chez soi pour toutes les personnes handicapées avec un système de géolocalisation et des trajets d'accès aux structures sportives.
Actualités
Conseils et prévention santé
Accidents de trottinettes : la nouvelle mobilité au défi de la sécurité routière 3

Automobile : où en sont les garages solidaires ?

Nés au lendemain de la crise de 2008, les garages solidaires n'ont pas disparu avec le récent rebond économique. Ils sont toujours bien présents, et ceci dans toute la France.
Actualités
Mobilité-Mutuelle-prévention-santé

Senior : combien faut-il d'exercice pour être en bonne santé ?

L’exercice physique est essentiel pour vieillir en bonne santé. En pratiquant au moins 2 h et demie d’exercice d’intensité modérée par semaine, il serait possible de réduire les risques de maladies
Conseils et prévention santé
Accidents de trottinettes : la nouvelle mobilité au défi de la sécurité routière 4

Atelier Mobilité Vélo un retour d’expérience

L’évènement a compté 20 participants, utilisant le vélo quotidiennement. Celui-ci a été animé par un formateur de l’Automobile Club Association, expert dans la matière, trois thèmes ont été abordés.
Actualités
Accidents de trottinettes : la nouvelle mobilité au défi de la sécurité routière 5

Votre "Mutuelle" est-elle vraiment une mutuelle ?

Une vraie mutuelle prend soin de vous à chaque moment de votre vie. Une vraie mutuelle n'exclut personne en matière de santé....
Actualités
Accidents de trottinettes : la nouvelle mobilité au défi de la sécurité routière 6

Quand une douleur incomprise devient une maladie

12 millions de Français souffrent de douleurs chroniques et 70 % d'entre eux ne reçoivent pas de traitements et de réponses adaptés. La douleur est encore très mal comprise en France alors qu'elle est le premier motif des consultations.
Conseils et prévention santé

Abonnez-vous à notre newsletter

Contactez un conseiller dédié
Retrouvez-nous dans nos agences

Boulogne-Billancourt 92772
9, rue de Clamart
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30
sans interruption

Le Mans 72100
314, boulevard Demorieux
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 11h50 et de 13h à 16h15

Agences dédiées aux salariés Renault

Guyancourt – 78280
La Ruche – Connecteur 6 A
Ouvert de 8h à 16h15
sans interruption

Le Plessis-Robinson – 92350
Bâtiment Novadis – Module 4
Connecteur Blanc
Ouvert de 8h à 12h et de 13h à 16h15 du lundi au jeudi